Traité transpacifique : la Nouvelle-Zélande vient de signer un accord très controversé

Traité transpacifique : la Nouvelle-Zélande vient de signer un accord très controversé

354
0

 

Le traité de libre-échange transpacifique a été signé ce jeudi 04 février 2016 à Auckland, en Nouvelle-Zélande. La signature du traité, saluée par l’administration Obama, est loin de faire l’unanimité dans la classe politique américaine

Des ministres du commerce en provenance des Etats-Unis et de 11 autres pays du Pacifique Rim ont signé le plus grand traité de libre-échange transpacifique de l’histoire ce jeudi 04 février en Nouvelle-Zélande. Mais à Washington, la signature du projet très cher à Barack Obama reste bloquée au Congrès en raison d’un désaccord sur le fond.

Lors de la cérémonie de signature qui s’est déroulée dans la ville d’Auckland, les ministres ont en effet estimé que le traité transpacifique est une réalisation de taille qui relancera le commerce et les investissements entre des pays qui représentent environ 40% du Produit Intérieur Brut  (PIB) mondial.

Dans un communiqué de la Maison Blanche, Obama loue « un nouveau traité qui privilégierait les employés américains (…). Autrement dit, le traité transpacifique renforcera le leadership à l’étranger tout en soutenant le marché de l’emploi américain ». La signature de ce traité arrive seulement trois mois après qu’Obama en ait informé le Congrès.

traité

« La signature de l’accord pourrait prendre des années »

La prochaine étape consiste, pour la Maison Blanche, à donner le feu-vert au Congrès pour l’application définitive de la loi. Mais au bout de six ans de négociations, l’application de cette loi risque d’être la véritable pierre d’achoppement pour l’administration. Les Républicains ont averti qu’un vote de cette loi avant les élections de Novembre pourrait être désastreux car de nombreux américains restent très sceptiques sur l’économie de leur pays.

D’ailleurs, chez les Républicains comme chez les Démocrates, les dirigeants des deux parties ont dénoncé un traité périlleux pour les travailleurs américains. Selon Mitch McConnell, tout vote devrait être reporté jusqu’à la prochaine session du Congrès qui se tiendra à la fin de l’année. Un tel report risque de fragiliser un pacte qui a requis des engagements difficiles de la part d’une douzaine de pays ayant chacun ses propres incertitudes politiques.

Pour le Sénat, le vote de cette loi n’est pas pour demain. « Personne ne devrait être dupe pour croire que, parce que l’accord transpacifique a été signé aujourd’hui, un vote sur ce traité est imminent. Si l’histoire nous a appris quelque chose, c’est qu’en réalité ces modalités pourraient prendre un bon moment avant d’être finalisées. En fait, ce n’est pas une exagération de dire que cela peut prendre des années pour aboutir un accord au Congrès une fois le traité signé », a précisé Orrin Hatch, Président du Comité de Finance du Sénat.

controversé

« Aux Etats-Unis, les réactions restent mitigées »

Aux Etats-Unis, la signature du traité met en exergue une opposition entre pro et contre. Une récente analyse d’un Think-Tank avait souligné que l’accord relancerait les exportations américaines et améliorerait les salaires. L’analyse avait martelé qu’environ 50 000 emplois par an pourraient faire la transition entre salaire moyen, fabrication traditionnelle aux industries high-tech et aux secteurs privés.

D’autres ne voient pas les choses sous cet angle. C’est le cas notamment de la Sénatrice, Elisabeth Warren qui a déclaré cette semaine que le traité « pourrait laisser les entreprises multinationales truquer leurs règles sur tout, en commençant par les brevets de protection jusqu’aux normes de sécurité alimentaires…pour s’enrichir ».

En Nouvelle-Zélande, de nombreux opposants de l’accord ont manifesté à Auckland où le traité a été signé. Les manifestants ont bloqué la circulation dans certains endroits dans la ville et d’autres ont protesté à Wellington, dans la capitale. Pour rappel, le traité a été signé par 11 pays : l’Australie, le Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, le Singapour et le Vietnam.