Piratage informatique : voici le « dangereux agenda » de George Soros en Israël et en Palestine

0
347

Un piratage informatique d’une grande envergure a dévoilé les projets de George Soros, milliardaire juif américain, qui finance depuis plusieurs années des groupes d’activistes en Israël et en Palestine

Des pirates informatiques ont eu accès à des rapports confidentiels appartenant aux réseaux d’organisations philanthropiques de George Soros, milliardaire juif américain. Le piratage, qui a eu ce week-end, révèle des informations troublantes. Les rapports détaillent les activités des ONG de Soros en Israël et en Palestine et exposent les dons de celui-ci et les efforts de ses réseaux à dissimuler ces activités.

D’après les fuites, la fondation de Soros « Open Society Foundation » se focalise sur des groupes israéliens et palestiniens pour exercer une pression sur le gouvernement israélien, voire tenter de le délégitimer. Dans un rapport publié sur le de DC Leaks, l’on pouvait lire ceci.

Soros

« Des financements colossaux depuis plus de 10 ans »

« Pour diverses raisons, nous voulions construire un portefeuille diversifié de financements à destination d’Israël et de la Palestine, en finançant à la fois les juifs israéliens et les citoyens palestiniens en Israël et en créant un portefeuille de financements destinés à la Palestine tout en faisant profil bas et tout en maintenant une certaine distance ».

Les documents fuités montrent qu’en 2001, George Soros avait transféré 2 688 560 dollars en 14 financements différents à Adalah, un groupe qui s’est auto-proclamé « organisation indépendante des droits de l’homme ». L’organisation a accusé Israël de « crimes de guerre » plusieurs fois sur la scène internationale.

Depuis 2003, Georges Soros, à travers ses fondations, a offert 1 083 000 dollars en neuf virements différents au Centre Médiatique l’Iam basé à Nazareth. L’Iam a ouvertement accusé Israël de nettoyage ethnique en 2014 et a déclaré que le Nakba (terme signifiant catastrophe et faisant allusion à la déclaration d’Indépendance d’Israël) « met en cause la fondation morale et éthique du Sionisme et, en conséquence, de l’Etat d’Israël ».

agenda

« George Soros, l’un des principaux sponsors d’Hillary Clinton »

Les fuites soulignent que plusieurs organisations de la sorte ont reçu des financements du même montant de la part de George Soros. Les fuites rapportent que ces financements passent parfois par le New Israel Fund (un fond destiné au pluralisme religieux et aux droits civiques en Israël) qui bénéficie des financements du milliardaire juif américain.

Dans les fuites, Georges Soros est aussi accusé de manipuler des élections en Europe, toujours à travers ses organisations non gouvernementales. L’affaire est d’autant plus préoccupante que George Soros est connu pour sa proximité avec Hillary Clinton, candidat démocrate pour la Maison Blanche. Le milliardaire a déjà offert 25 millions de dollars à Hillary et aux membres du Parti Démocrate.