Irak : le groupe Etat Islamique interdit aux femmes de porter la burqa à Mossoul

0
347

Le groupe Etat Islamique (EI) a formellement interdit aux femmes de porter la burqa dans la localité de Mossoul, région d’Irak contrôlée par le groupe terroriste

Le groupe Etat Islamique interdit aux femmes vivant dans ses zones d’occupation de porter la burqa, le voile islamique. L’information, relayée par les médias irakiens, suscite une grosse polémique compte tenu du fait que des femmes avaient été tuées dans le passé par le groupe terroriste pour ne pas avoir porté le voile islamique.

De source proche, la décision d’interdire la burqa aux femmes intervient à la suite d’une série d’attaques menées contre des bases de l’Etat Islamique par des femmes portant le voile islamique. Les sources révèlent que les femmes portant le voile ne seront plus autorisées à entrer dans des endroits de Mossoul, fief de l’EI en Irak.

burqa

« Etat Islamique pointé du doigt pour non-respect des droits de l’homme »

Toutefois, le groupe terroriste ordonne aux femmes de porter des gants et une gaze pour se couvrir leurs yeux. La police des mœurs de l’Etat Islamique continuera à exiger aux femmes qu’elles portent la burqa en dehors de Mossoul. Cette mesure intervient au moment où le groupe terroriste est pointé du doigt pour ses manquements en matière de droits de l’homme.

Le groupe est accusé de violer et de vendre des femmes. Il limite également le mouvement de ces dernières, leur accès à la santé et à l’éducation. Dans un rapport, le Human Rights Watch (HRW) précise : « certaines disent avoir été profondément humiliées par le traitement qui leur a été infligé par EI et d’autres ont raconté s’être senties si déprimées qu’elles voulaient mettre fin à leurs vies ».

groupe

« Une décision surprenante »

La décision prise par le groupe terroriste opérant en Syrie et en Irak risque de faire parler en Occident où des gouvernements conservateurs ont interdit le port du voile islamique ces dernières années, suscitant la colère et les critiques des communautés musulmanes et des groupes progressistes.

Le dernier événement en date s’est produit en France ce mois d’août 2016 lorsque de nombreux maires de communes du sud du pays avaient interdit le port du Burkini sur les plages de leurs villes, considérant en effet que le fait de s’habiller de cette façon est une atteinte à la laïcité et aux lois très chères à la république française.