Brexit : le Royaume-Uni pourrait ne pas quitter l’Union Européenne avant 2019

0
426

Des sources de la City, principal quartier d’affaires européen basé à Londres, ont informé le journal britannique Sunday Times que le Royaume-Uni pourrait ne pas quitter l’Union Européenne avant 2019

Des sources très proches de la City de Londres ont fait savoir au journal britannique Sunday Times que les nouveaux ministres britanniques en charge du Brexit et du commerce international cherchent à reporter le Brexit et ne seraient pas prêts pour une sortie de l’UE en janvier. Toutefois, selon les mêmes sources, des élections seront organisées par l’Allemagne et la France au plus tard l’année prochaine.

Une source de la City de Londres s’est confiée au journal anglais en ces termes : « on ne peut pas négocier si on ne sait pas avec qui on négocie ». Ce qui voudrait dire que le Royaume-Uni ne pourra pas entamer le processus de deux ans pour quitter l’Union Européenne jusqu’à ce que la France ait voté en Mai ou l’Allemagne en Septembre.

Le ministre britannique en charge du Brexit, David Davis et Liam Fox, ministre du commerce international espèrent, tous deux, que le Royaume-Uni quittera l’Union Européenne au début de l’année 2019. Toutefois, une source de la City confie que les deux nouveaux ministères sont dans un état « chaotique » et doivent se remettre du choc du Brexit.

« La Grande-Bretagne ne sortira pas de l’Union Européenne avant 2019 »

Il semblerait que les deux ministères ne disposent pas de suffisamment de personnels pour traiter la question. David Davis n’a recruté que 250 employés, soit une moitié du nombre d’experts dont il a besoin. Tandis que Fox ne compte que moins de 100 experts en commerce, alors qu’il lui en faut 1000.

Toujours selon une source qui s’est confiée à Sunday Times, l’article 50, qui devrait enclencher la sortie du Royaume-Uni de l’UE, pourra être appliqué à l’automne 2017, ce qui signifie que la Grande-Bretagne ne sortira pas de l’Union Européenne avant 2019. Si le Royaume-Uni quitte l’UE fin 2019, ce sera une année de plus que prévu.

« Nigel Farage tire la sonnette d’alarme »

Certains pensent que la Grande-Bretagne veut lancer des négociations préliminaires avec les dirigeants de l’Union Européenne afin de comprendre les sujets clés sur cette sortie. Mais, d’après une autorité bien placée au sein du gouvernement britannique, une véritable incertitude plane sur les négociations.

La question d’un report de la sortie du Royaume-Uni de l’UE provoque la réaction de Nigel Farage, ex chef de file du parti Ukip (United Kingdom Independence Party), parti britannique qui avait vigoureusement milité pour une sortie de la Grande Bretagne de l’UE. Nigel Farage a averti les dirigeants britanniques que le report risque de provoquer des manifestations dans les rues du pays et pourrait inciter certains à rejoindre le parti extrémiste, English Defence League.