Ballon d’Or 2016 : Fabio Cannavaro vote pour Cristiano et tacle sévèrement Gérard Piqué

0
1474

Fabio Cannavaro, ex champion du monde et ex joueur du Real Madrid, a accordé ce jeudi 27 octobre 2016 une interview exclusive à Marca, journal espagnol pro-Madrid. L’ex international italien réitère son soutien pour Cristiano pour le Ballon d’Or

Sur la question du journaliste de savoir s’il continuait toujours à suivre le Real Madrid, Fabio Cannavaro rétorque : « toujours. Celui qui porte le maillot du Real Madrid est supporter du Real pour toute la vie. Zidane a démontré beaucoup d’intelligence dans cette équipe. Après Benitez, il a simplifié les choses, sans rien inventer, mais il a donné de la joie à l’équipe ».

Sur la rivalité grandissante entre Cristiano et Messi pour le Ballon d’Or, Cannavaro ne tergiverse pas. Il souhaite que le portugais soit sacré cette année. « Cristiano est sans aucun doute celui qui mérite le Ballon d’Or. Il vient de remporter la Coupe d’Europe, une ligue des Champions…Même s’il n’a pas marqué de buts depuis un bon moment, on ne doit jamais oublier ce qu’il a réalisé. On ne doit pas non plus se poser la question de son remplacement. Ancelotti disait que si on a Cristiano, on commence déjà le match par 1 but à 0. »

« Piqué manque de régularité »

Sur la question de savoir si le Ballon d’Or peut être octroyé cette année à un défenseur, l’Italien estime que non. Sur la possibilité que Sergio Ramos le remporte, Cannavaro dira : « non parce qu’il a Cristiano devant lui. C’est pour cette même raison qu’Iniesta ne remporte pas le Ballon d’Or car il y a Messi devant lui ».

Dans son interview, Fabio Cannavaro n’a pas manqué de livrer son jugement sur le rendement d’autres joueurs de football. L’Italien considère que Pepe, Sergio Ramos et Boateng sont actuellement les meilleurs défenseurs centraux du monde. Sur Gérard Piqué, son appréciation n’a pas été très tendre : « Non. Piqué ne peut pas remporter le Ballon d’Or parce qu’un défenseur a besoin d’être au même niveau. Il baisse parfois son niveau, parfois il monte le niveau…il lui manque de la régularité », estime-t-il.