Scandale : Hillary Clinton avait « secrètement » appelé à truquer les élections palestiniennes de 2006

0
2270
Democratic presidential candidate Hillary Clinton speaks at her first-in-the-nation presidential primary campaign rally, Tuesday, Feb. 9, 2016, in Hooksett, N.H. (AP Photo/Matt Rourke)

Un nouveau scandale révélé par The Jewish Press risque de perturber la campagne d’Hillary Clinton. Des déclarations tenues par la candidate démocrate en 2006 sur la Palestine refont surface en pleine campagne présidentielle

A dix jours de la présidentielle américaine, la candidate Hillary Clinton secouée par un scandale de taille. Les faits remontent à 2006. A cette date, Hillary Clinton, sénatrice, avait suggéré que les élections parlementaires palestiniennes soient truquées. Dans un enregistrement audio divulgué, Hillary Clinton s’était en effet plainte que les Etats-Unis n’aient pas désigné la personne qui allait diriger la Palestine.

Le résultat de l’élection a été une victoire écrasante du mouvement de résistance Hamas sur le Fatah, mouvement soutenu par les Etats-Unis. Une victoire qui a provoqué un malaise profond chez Hillary Clinton qui avait déclaré dans The Jewish Press : « Je ne pense que nous devions autoriser une élection dans le territoire palestinien. Ce fut une grosse erreur. Et si nous devions y organiser des élections, nous aurions dû nous assurer que nous pourrions faire quelque chose pour désigner un vainqueur ».

« J’étais convaincu que l’interview était importante »

L’enregistrement audio a été partagé par le journaliste Eli Chomsky qui l’a transmis au journal américain The New York Observer. Eli Chomsky avait, en effet, interviewé Hillary Clinton dans les locaux de The Jewish Press. Parlant au New York Observer, Chomsky se dit confus à l’idée que les gens ne se gênent pas que les Etats-Unis se mêlent des affaires d’autres pays.

Ely Chomsky poursuit : « je suis allé voir mes patrons à l’époque. Le Jewish Press avait cet esprit qu’il ne fallait rien dire d’offensant sur personne. Mes patrons ne pensaient pas que cette interview était importante à l’époque. J’étais convaincu qu’elle l’était et je n’ai jamais rien lâché depuis des années ».

« Une victoire qui avait suscité l’ire de l’administration Bush »

L’interview avait été menée neuf mois après que la Hamas a remporté 74 sièges au Parlement, mettant le Fatah en déroute et obtenant le droit de former un nouveau cabinet. La victoire du Hamas avait semé la colère des autorités américaines et l’administration Bush avait carrément fait savoir qu’elle ne travaillerait pas avec un gouvernement palestinien dirigé par le Hamas.

La révélation de cet enregistrement audio intervient au moment où Donald Trump, candidat républicain pour la Maison Blanche, défend l’idée que les médias et l’establishment américain ont déjà truqué les élections américaines de 2016 et qu’il pourrait ne pas accepter le résultat des urnes si jamais Hillary Clinton venait à gagner.