Abou Bakr al-Baghdadi, chef de l’Etat Islamique, appelle à attaquer la Turquie

0
611

Le chef du groupe Etat Islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, a appelé ce jeudi 3 novembre 2016 ses combattants à s’attaquer à la Turquie, pays qui mène une guerre sans merci contre le mouvement depuis un bon moment

Au moment où les forces de la coalition dirigée par les Etats-Unis tentent à tout prix de reprendre Mossoul, le chef de l’Etat Islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, galvanise ses troupes. Dans un enregistrement audio publié ce jeudi, le N°1 de Daesh appelle ses combattants à s’attaquer à la Turquie en perpétrant des attentats dans ce pays.

Dans l’enregistrement audio d’une durée de 31 minutes, Al-Baghdadi dira : « déclenchez le feu de votre colère sur les troupes turques en Syrie. Aujourd’hui, la Turquie est entrée dans la portée dans votre action et dans l’objectif de votre combat…envahissez-la et transformez sa sécurité en peur ».

« Transformez la nuit des mécréants en jour »

Selon Abou Bakr al-Baghdadi, la Turquie coopère avec des athées et en conséquence elle mérite à son tour d’être attaquée. Dans son allocution, l’homme fort de Daesh ne s’arrête pas uniquement à la Turquie. Il urge ses combattants à s’en prendre à l’Arabie Saoudite, aux membres de la famille royale saoudienne ainsi qu’aux médias saoudiens.

Ces déclarations interviennent en un moment clé où le gouvernement irakien soutenu par les forces de la coalition avec à leur tête les Etats-Unis tentent de déloger le groupe Etat Islamique de la ville de Mossoul. Une ville dans laquelle les forces irakiennes ont pu pénétrer pour la première fois en deux ans.

Dans le discours d’Abou Bakr al-Baghdadi, le ton est donné. Il s’agit d’un jihad contre les mécréants. « Oh vous qui cherchez à être des martyrs ! Lancez vos actions ! Transformez la nuit des mécréants en jour », exhorte-t-il ainsi ses combattants. Les paroles du N°1 de l’Etat Islamique ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd.

« Les ordres de Baghdadi appliqués au pied de la lettre »

D’après le New York Times, quelques heures après son discours, un véhicule chargé d’explosifs a foncé dans une zone contrôlée par les combattants de Daesch à Mossoul avant d’attaquer les soldats turcs stationnés dans la partie est de la ville ce jeudi. Les forces spéciales ont immédiatement lancé une roquette qui a fait exploser le véhicule, tuant sur-le-champ le conducteur.

Avec une population estimée à 1,5 millions d’habitants, Mossoul est considéré comme le bastion du groupe terroriste. La Turquie avait lancé en août dernier l’opération Euphrate Protection pour nettoyer la frontière nord-syrienne de la présence de groupes terroristes. Les combattants de l’Armée Syrienne Libre (ASL), soutenus par les forces turques, avaient libéré la ville de Jarablus et plus de 32 villages situés dans l’ouest de l’Euphrate.