Manchester City : l’agent de Yaya Touré présente finalement ses excuses à Pep Guardiola

0
614

Dmitri Seluk, agent de Guardiola, a finalement fait marche arrière dans son bras de fer qui l’oppose à Guardiola. Il a accepté de demander pardon au coach espagnol, une condition sine qua non pour le retour de Yaya Touré dans l’effectif de Pep Guardiola

Seluk a capitulé. Dmitri Seluk, agent de Yaya Touré, a finalement demandé pardon à Pep Guardiola et a décidé d’enterrer définitivement la hache de guerre. A travers ce geste, l’agent de Yaya Touré fait un premier vers une réconciliation avec l’entraîneur catalan qui avait exigé des excuses publiques.

Dans une interview accordée au journal britannique Mirror, Seluk déclare : « je dois faire quelque chose pour améliorer la situation parce que Yaya a été pris au piège dans un échange de tirs croisés. J’ai parlé avec lui et il m’a demandé de faire un pas vers Pep ». Seluk affirme que ses mots sont « sincères ».

« Nous devons trouver une solution »

Dmitri Seluk poursuit : « c’est un geste vers Guardiola et j’ai confiance qu’il l’acceptera pour tout recommencer. Le plus important est d’essayer de se pardonner. Je crois que Pep ne m’aimera jamais, mais nous devons trouver une solution ». L’agent affirme avoir reçu des appels de la part de supporters et de joueurs de Manchester City.

« Plusieurs coéquipiers de Yaya m’ont appelé pour me demander de trouver une solution. J’ai été contacté par des supporters de City qui m’ont demandé que les choses soient réglées pour le bien de l’équipe et je suis prêt à tout faire pour que cela soit le cas », admet Dmitri Seluk.

Le bras de fer entre l’agent de Yaya Touré et Guardiola date de plusieurs semaines. La décision de Guardiola avait claire été nette. Sans excuses de son agent, l’Ivoirien ne jouera plus. « Tant que son agent ne demandera pas pardon pour ce qu’il a dit, Touré ne jouera plus. Quand il demandera pardon à Manchester City d’abord et à aux compagnons de Yaya Touré, Touré fera partie de l’équipe », avait martelé Pep Guardiola.