Révélations de Julian Assange : « Hillary est financée par les mêmes personnes qui financent Etat Islamique »

0
574

Dans une interview exclusive à paraître ce samedi sur Russia Today, Julian Assange, patron de Wikileaks, fait des révélations fracassantes. Il révèle en effet que les mêmes personnes qui financent Etat Islamique financent la Fondation Clinton

Julian Assange est-il en train de saboter la campagne d’Hillary Clinton ? Dans une interview retransmise en exclusivité par Russia Today, le patron de Wikileaks n’y va pas de main morte. Dans l’interview, Julian Assange accuse Hillary Clinton d’induire les américains en erreur sur l’ampleur du soutien de l’Etat Islamique financés par des alliés de Washington au Moyen-Orient.

Dans un email fuité par Wikileaks en 2014, l’on pouvait en effet lire un message d’Hillary Clinton adressé à John Podesta, à l’époque conseiller auprès de Barack Obama. Dans le mail, Hillary lui disait de « faire pression » sur le Qatar et l’Arabie Saoudite « qui fournissent un soutien financier et logistique à Etat Islamique et à d’autres groupes sunnites radicaux ».

« Tous les analystes politiques sérieux savent que les dirigeants saoudiens financent Daech »

Un mail que Julian Assange considère comme très important. « Je pense que c’est le mail le plus important de cette collection », dira le patron de Wikileaks au journaliste John Pilger. Assange poursuit : « tous les analystes politiques sérieux savent, y compris le gouvernement américain, que les dirigeants saoudiens financent Etat Islamique. Mais le truc est que ce sont des princes « fripouilles » qui utilisent leur fortune du pétrole pour faire tout ce qu’ils veulent, mais en réalité le gouvernement saoudien n’y est pas favorable. Mais, ce mail nous apprend que ce sont les gouvernement saoudien et qatari qui financent l’Etat Islamique ».

Durant cette interview de 25 minutes menée à l’ambassade d’Equateur de Londres où Julian Assange s’est réfugié depuis 2012, le patron de Wikileaks est aussi revenu sur le candidat Trump. Dans l’interview, il fait savoir au journaliste John Pilger que « Trump n’est pas autorisé à remporter les élections ».

« Mon analyse est que Trump ne serait pas autorisé à gagner les élections. Pourquoi je dis cela ? Parce qu’il a tout l’establishment contre lui. Trump n’a pas d’establishment avec lui, à part peut-être les chrétiens évangéliques si on peut les appeler establishment. Les banques, les services de renseignement, les fabricants d’armes, les bailleurs de fonds…sont tous mobilisés derrière Hillary Clinton, y compris les médias, les patrons de presse et les journalistes », souligne Julian Assange.

« Des contrats d’armes estimés à 80 milliards de dollars entre les USA et l’Arabie Saoudite »

Dans un extrait de l’interview qui sera diffusé par Russia Today ce samedi, Julian Assange dénonce les contrats d’armes estimés à des milliards de dollars signés entre Hillary Clinton et l’Arabie Saoudite. Le patron de Wikileaks révèle que plus de 80 milliards de dollars de contrats d’armes ont été signés entre les deux pays lorsqu’Hillary Clinton était secrétaire d’Etat.

A la question de savoir si ce sont les mêmes personnes qui financent la Fondation Clinton qui financent également Etat Islamique, la réponse de Julian Assange est sans ambages : « oui ». Pour rappel, Julian Assange est recherché par les autorités suédoises depuis 2010 pour viols. Il se cache dans l’ambassade d’Equateur à Londres, craignant une extradition vers les Etats-Unis.