Elections USA : Hillary Clinton échappe à l’enquête du FBI à un jour de la présidentielle

0
403

Après plusieurs mois d’enquête sur les emails privés d’Hillary Clinton, le FBI a finalement décidé de clore le dossier. Ce dimanche 06 nombre 2016, James Comey, directeur du FBI, a fait savoir que son agence ne poursuit plus Hillary Clinton

James Comey, directeur du FBI, a déclaré ce dimanche que son agence a terminé le travail d’enquête sur les emails privés d’Hillary Clinton. L’homme fort du FBI conclut que sa décision ne change pas. Rien ne justifie en effet que la candidate démocrate pour la Maison Blanche, Hillary Clinton, soit poursuivie dans cette affaire.

Dans une lettre adressée au Congrès, James Comey affirme que les enquêteurs ont travaillé « 24H/24 » pour passer au peigne-fin tous les mails. D’après le gouvernement américain, les emails étaient soit des duplicata de correspondance qu’ils avaient déjà vus lors de la précédente enquête ou des emails personnels qui n’avaient rien à voir avec les affaires du Département d’Etat.

« Le FBI ne change pas ses conclusions de Juillet »

D’après le Chicago Tribune, les mails se trouvaient dans un ordinateur qu’utilisait Anthony Weiner, membre du Congrès, ex époux d’Huma Abedin, conseillère de longue date d’Hillary Clinton. L’ordinateur avait été saisi lors de l’enquête du FBI sur des messages obscènes que Weiner aurait envoyés à une fillette mineur de 15 ans.

En octobre dernier, Comey avait fait savoir que certains des mails contenus dans cet ordinateur, envoyés ou reçus par Abedin, auraient pu être « pertinents » pour une enquête du FBI sur un serveur privé qu’Hillary Clinton utilisait pour conduire des affaires du gouvernement américain. Mais ce dimanche, James Comey reste campé sur sa position. Il n’entend pas poursuivre Hillary Clinton.

« L’entourage d’Hillary se réjoui »

« Nous n’avons pas changé nos conclusions livrées en Juillet », martèle-t-il. Une annonce dont se réjouit l’entourage de l’ex première dame. « Nous sommes contents de voir qu’il a confirmé les conclusions qu’il avait faites en Juillet. Nous sommes contents que cette affaire soit résolue », s’est réjouie Jennifer Palmieri ce dimanche, porte-parole d’Hillary Clinton.

La décision du FBI de renoncer aux mails d’Hillary Clinton a également donné un nouveau souffle à l’économie mondiale. Immédiatement après l’annonce, les bourses américaines ont grimpé. Le peso mexicain a rebondi ainsi que les marchés financiers asiatiques. Les bourses financières avaient en effet chuté à l’annonce du FBI la semaine dernière de rouvrir le dossier, craignant que Donald Trump ne remporte la présidentielle.