Etats-Unis : plus de 33 000 personnes ont signé une pétition pour destituer Donald Trump

0
695

Une pétition lancée sur Change.org appelant à la destitution (Impeachment) de Donald Trump est en cours. Elle a déjà dépassé les 33 000 signatures depuis mercredi

Donald Trump vient d’être élu président des Etats-Unis, mais déjà une pétition est lancée pour sa destitution. De source proche, la pétition est déjà signée par des milliers de personnes qui veulent à tout prix empêcher que Donald Trump n’accède au Bureau Ovale. Son investiture est prévue ce 20 janvier 2017.

D’après International Business Times, une pétition lancée sur Change.org et intitulé « Impeach Donald Trump » a déjà obtenue plus de 17 000 signatures. Lecourrier-du-soir.com, qui n’a pas hésité à jeter un coup d’œil sur Change.org, parle de plus de 33 000 signatures. La pétition a été lancée ce mercredi, nous apprend-on.

« Il est évident que quelque chose ne va pas ici »

Dans la pétition, l’on pouvait lire les arguments de l’auteur. « Il est évident que quelque chose ne va pas ici si un individu homophobe, raciste, xénophobe et sexiste peut devenir l’homme plus puissant du monde. Soyez sûrs que vous ne voulez pas que cet homme dirige notre nation libre », écrit l’auteur.

International Business Times nous apprend également qu’une autre pétition a été lancée par la Maison Blanche et sur MoveOn.org, les deux ont atteint respectivement les 10 000 et les 3 000 signatures. Dans la pétition lancée par la Maison Blanche, son auteur ajoute un petit message sur Twitter : « signez la pétition pour éviter une présidence de Donald Trump ».

« Deux présidents américains ont déjà été victimes de l’Impeachment »

La destitution de Donald Trump est-elle vraiment possible ? En tout cas, pas du tout, si l’on tient compte des précisions de la Constitution américaine qui dit : « le Président, le Vice-Président et les Officiers Civils des Etats-Unis devraient être destitués par Impeachment pour des faits liés à la Trahison, à la Corruption, à des crimes ou de graves délits ».

Deux présidents ont déjà été victimes de l’Impeachment : Bill Clinton en 1998 et Andrew Johnson en 1968. Toutefois, aucun des deux n’a été destitué de ses fonctions. Mais, pour le professeur de Droit, Christopher Peterson, la destitution de Donald Trump est en effet tout à fait possible.

« Pour le professeur Peterson, la destitution de Trump est bien possible »

Dans son analyse, le professeur Peterson évoque le cas de l’Université de Trump, une école ouverte par Trump qui l’a finalement fermée en 2010. Le professeur évoque les nombreuses plaintes qui ont été déposées contre Donald Trump pour fraude et évoque que ces plaintes peuvent servir de base aux législateurs pour destituer Trump.

Le professeur écrira : « aux Etats-Unis, il est illégal pour les entreprises de tromper les consommateurs en les poussant à acheter leurs produits. La preuve démontre que Donald Trump a utilisé un modèle systémique de représentations frauduleuses pour induire en erreur des milliers de familles qui ont investi leur argent dans un programme qu’on peut qualifier de faux ».

Il est important de souligner que si jamais Donald Trump est destitué, ce sera son colistier Mike Pence qui sera appelé à prendre la relève.