VIH SIDA : désormais, une clé USB peut mesurer le taux de sang du patient en 30 minutes

0
336

Des scientifiques britanniques ont créé une clé USB pouvant mesurer le taux de sang contenu dans le corps d’une personne porteuse du VIH en seulement 30 minutes

En Grande Bretagne, des scientifiques ont développé une clé USB qui peut mesurer rapidement et avec beaucoup de précision le taux de VIH contenu dans le sang d’un patient. La clé USB a été créée par des scientifiques de l’Imperial College London et de l’entreprise DNA Electronics.

Son utilisation est simple : il suffit d’y injecter une goutte de sang pour mesurer le niveau 1 du VIH. Ensuite, elle crée un signal électrique qui sera transféré à un ordinateur ou un appareil portable. Ce test disponible peut être utilisé par les porteurs du VIH pour superviser leur propre traitement. Il peut être une grande utilité pour les patients vivant dans des pays pauvres où faire des tests est parfois très difficile.

« 991 échantillons de sang testés en seulement 21 minutes »

Publiés dans le journal Scientific Reports, les résultats démontrent que le test de la clé USB est très précis et il peut fournir une réponse au bout de seulement 30 minutes alors que les tests actuels pour détecter le taux de VIH dans le sang peuvent prendre trois jours, car les patients sont obligés d’envoyer leur sang dans un laboratoire.

Dans les tests les plus récents effectués sur des patients, Scientific Reports nous apprend que la clé USB a testé 991 échantillons de sang en seulement 21 minutes. Quand le sang est versé dans un endroit de la clé USB, celle-ci détecte le niveau 1 du VIH à travers un changement dans les niveaux d’acidité.

Une puce de téléphone portable placée dans la clé transforme cette information en un signal électrique et ensuite la clé transfère le résultat à une application sur un objet portable (téléphone portable) ou à un ordinateur.

« Les scientifiques cherchent à utiliser la clé pour tester d’autres virus »

La technologie n’en est qu’à ses balbutiements mais elle peut permettre aux patients de superviser régulièrement le niveau de leur virus de la même manière que les personnes souffrant de diabètes qui peuvent vérifier le niveau de sucre contenu dans leur sang. Les traitements actuels du VIH réduit les niveaux du VIH à zéro.

Mais dans certains cas, le traitement antirétroviral arrête de fonctionner, dû au fait que le VIH développe une résistance aux médicaments. La nouvelle clé USB peut détecter la hausse des niveaux du VIH et signale un éventuel problème lié aux médicaments ou à la thérapie du patient. Après ce succès, les scientifiques se penchent sur la question de savoir si la clé pourrait être utilisée pour tester d’autres virus, tels que l’hépatite.