Protection des données privées : le réseau social, LinkedIn, bloqué par les autorités russes

0
426

Le réseau social, LinkedIn, vient d’être bloqué ce jeudi 17 novembre 2016 en Russie suite à des ennuis avec la justice russe concernant les données privées des utilisateurs

Le réseau social LinkedIn est inaccessible en Russie. Les régulateurs des systèmes de communication russes ont donné l’ordre ce jeudi aux fournisseurs de services internet de bloquer l’accès à LinkedIn. Roskomnadzor, connu comme le Service Fédéral Russe en charge de superviser les communications, la technologie et les médias, a donné cet ordre.

De source proche, l’ordre a été donné à la suite d’une décision de la Cour d’Appel russe qui la semaine dernière avait fait savoir que LinkedIn violait les lois privées de la Russie. La décision de la Cour d’Appel a été prise ce 4 août suivant une plainte déposée par Roskomnadzor qui accuse LinkedIn d’avoir violé une loi exigeant des entreprises qui gèrent les données personnelles russes de traiter ces données en Russie.

« Organisateurs de distribution de l’information »

Roskomnadzor affirme avoir porté plainte après que LinkedIn ait refusé de répondre à deux demandes des Russes de fournir des informations sur ses projets d’avoir transféré les données hors de la Russie. Il est important de souligner que LinkedIn n’est pas la seule entreprise américaine visée par la législation russe. En 2014, Roskomnadzor avait demandé à Facebook, à Twitter et à Google de s’enregistrer en tant qu’ « organisateurs de distribution de l’information » s’ils ne veulent pas se faire bloquer.

Microsoft a été aussi visée par Roskomnadzor mais ce mardi, le directeur de Roskomnadzor, Alexander Zharov, lui a donné le feu vert pour gérer les données personnelles de citoyens russes. Alexander Zharov déclare l’enquête close. Soulignons que Microsoft est en phase d’entrer dans le capital de LinkedIn.

Margrethe Vestager, commissaire européenne pour la concurrence, a fait savoir que l’UE vérifiera bien si l’acquisition par Microsoft d’autant de données privées présentera une barrière pour les autres entreprises qui veulent offrir les mêmes services.