Israël : une loi interdit les appels à la prière dans les mosquées, les musulmans manifestent

1
402

Des milliers de manifestants ont arpenté les rues d’Israël pour protester contre un projet de loi qui devra être présenté au Knesset, le parlement israélien, pour interdire les appels à la prière dans les mosquées du pays

Ce jeudi et ce vendredi, de fortes manifestations ont été organisées dans plusieurs villes israéliennes pour protester contre un projet de loi passé au Knesset qui interdit les appels à la prière dans les mosquées où des haut-parleurs sont installés pour rassembler les fidèles. La décision du Knesset est défiée par des nombreux arabes israéliens qui refusent de se soumettre à la loi.

C’est le cas notamment de Kfar Kassem, maire d’Adel Bdir. « Nous n’arrêterons jamais les appels du muezzin et nous n’arrêterons jamais nos prières. Notre droit à l’appel du muezzin et notre prière ne viennent pas du pouvoir de la loi. C’est un droit fondamental, comme le droit de vivre et d’avoir un toit. C’est une partie intégrale de notre droit de prier », dit-il.

« Les tentatives de bannir les appels à la prière sont vouées à l’échec »

La décision d’interdire les appels de prières musulmanes risque de susciter une nouvelle vague de violence dans les relations entre Israël et la Palestine. Ce vendredi, le Hamas a réagi. « Les tentatives de bannir les appels à la prière sont vouées à l’échec à cause de la ténacité des Palestiniens », a fait savoir Youssef Al-Charafi, un leader du Hamas.

D’après le Daily Sabah, le projet de loi attend d’être approuvé avant sa présentation au Knesset. Mais déjà, il a obtenu l’approbation de Benjamin Netanyahou, actuel premier ministre israélien. La loi s’applique à toutes les religions présentes en Israël. Mais beaucoup craignent qu’elle ne soit destinée aux mosquées qui appellent à la prière cinq fois par jour.

Si la loi est approuvée par le premier ministre israélien, il convient de souligner que dans la population israélienne beaucoup y voient une attaque contre les libertés religieuses et une tentative de persécuter les musulmans.

« Le ministre israélien de la santé dépose un recours contre la loi »

D’après Jerusalemonline, le ministre israélien de la Santé, Yakov Litzman, a déposé un recours contre cette loi craignant qu’elle ne détériore le statut quo existant entre les deux pays. Le ministre craint aussi que cette loi porte atteinte à l’usage de sonorisations dans les synagogues pour annoncer le début du Shabbat.

Il dira : « pendant des milliers d’années, la tradition juive a utilisé différents instruments pour exécuter cet acte (d’appeler les fidèles à la prière juive). Avec le développement de la technologie, les systèmes de sonorisation sont désormais utilisés pour annoncer le Shabbat avec un volume acceptable ».

1 COMMENTAIRE

  1. Ce N est pas l appel à la prière qui est en cause MAIS LES HAUTS PARLEURS QUI RÉVEILLENT LES VOISINS SURTOUT LA NUIT!!!!
    POURQUOI AUTANT DE MANIPULATION??
    Surtout que c est déjà interdit dans bp de pays d Europe, en egypte…..
    Vous êtes vraiment des fouilles merde de journaleux à 2 cts!

LAISSER UN COMMENTAIRE