Guinée Bissau : le premier ministre rejeté par le parti au pouvoir

0
235

Le parti au pouvoir en Guinée-Bissau a rejeté samedi le nouveau Premier ministre désigné par le chef de l’Etat José Mario Vaz, qui a en revanche reçu le soutien du président de l’Assemblée nationale, Cipriano Cassama. « Le PAIGC (Parti africain pour l’indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert – au pouvoir) se démarque de la décision du président de la République de nommer Umaro Sissoco Embalo au poste de Premier ministre », selon un communiqué. Le parti dirigé par l’ex-Premier ministre, Domingos Simoes Pereira, accuse M. Vaz d’avoir ainsi « rendu nul et non avenu l’accord de Conakry et opté pour la poursuite de la crise », lui reprochant d’avoir ruiné « de manière irresponsable tous les efforts et sacrifices consentis par les différents acteurs politiques et la Cédéao (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest). L’accord signé le 14 octobre à Conakry sous l’égide du chef de l’Etat guinéen Alpha Condé, dans le cadre d’une médiation de la Cédéao, prévoit une « procédure consensuelle » pour choisir un Premier ministre « ayant la confiance du président » devant rester en place jusqu’aux élections législatives de 2018.