Israël : un député arabe fait l’appel à la prière dans le Parlement pour s’opposer à une loi

0
228

Ahmad Tibi, un membre du parlement israélien, a fait l’appel à la prière ce vendredi 18  novembre 2016 à l’intérieur du parlement. Il proteste en effet contre un projet de loi visant à interdire l’usage des haut-parleurs dans les mosquées pendant les heures de prière

Un fait inédit. Un politicien arabe a effectué l’appel à la prière à l’intérieur du parlement israélien pour protester contre un projet de loi visant à interdire les haut-parleurs installés dans les mosquées pour rassembler les fidèles pendant les heures de prière. Ahmad Tibi est membre du parlement, nous apprend le journal britannique Independent.

Selon ce même journal, Ahmad Tibi a fait l’Adhân (l’appel à la prière) lors d’un discours dans lequel il a remis en cause le projet de loi. Dans son discours, Ahmad Tibi n’a pas hésité à faire savoir que la décision du gouvernement israélien à travers ce projet de loi relève de l’islamophobie.

« Cette loi reflète le fascisme qui gagne du terrain dans la communauté israélienne »

De source proche, un autre politicien arabe israélien l’a rejoint dans cet acte. Interrogé par Anadolu, Ahmed Tibi parle de « fascisme ». « Cette loi reflète le fascisme qui gagne du terrain dans la communauté israélienne. Les Palestiniens et les musulmans du monde entier doivent travailler pour s’opposer à la décision israélienne de limiter l’appel à la prière ».

Réagissant à ce projet de loi qui attend d’être approuvé par le Knesset, parlement israélien, Nabil Abou Rudeineh, porte-parole du président palestinien dira : « les décisions des Israéliens sont totalement inacceptables. L’autorité palestinienne ira se plaindre auprès du Conseil de sécurité de l’ONU et auprès de toutes les institutions internationales pour freiner les décisions d’Israël ».

Le mouvement Hamas qui contrôle la bande de Gaza n’a pas non plus loin hésité à réagir. Il a en effet parlé d’ « une provocation insultante envers le sentiment des Musulmans partout dans le monde et une ingérence inacceptable dans l’adoration et dans les pratiques religieuses ».

« Netanyahou défend le projet de loi »

Il est important de souligner que ce projet, en cours de révision, a déjà obtenu le soutien de Benjamin Netanyahou qui a fait savoir lors d’une rencontre avec son cabinet : « je ne peux pas compter le nombre de fois que des citoyens de tout endroit d’Israël se sont plaint du bruit et de la souffrance causés par les bruits excessifs en provenance des systèmes de sonorisations des lieux de prière ».

Il convient de souligner que sous les propositions de ce projet de loi, les mosquées seront interdites d’utiliser des systèmes de sonorisation, tels que les haut-parleurs pour appeler les fidèles à la prière. Le projet de loi s’applique à tous les lieux de prière. Toutefois, beaucoup considèrent qu’il ne vise que les musulmans qui prient cinq fois par jour, dont deux fois le soir.

LAISSER UN COMMENTAIRE