Cameroun : une attaque de Boko Haram tue 6 militaire

0
364

Six militaires camerounais ont été tués lundi soir lors d’une attaque menée par des jihadistes nigérians de Boko Haram contre une position de l’armée sur l’île de Darak, sur le lac Tchad, a-t-on appris mardi de source militaire. « Boko Haram a attaqué vers 22H00 (21H00 GMT) un poste de la Force multinationale mixte (FMM, force régionale) sur l’île de Darak » dans la région de l’Extrême-Nord, a indiqué l’AFP sous couvert d’anonymat un responsable militaire engagé dans la lutte contre les islamistes nigérians, en ajoutant que six militaires – « un officier, un sous-officier et quatre soldats » – avaient été tués. L’information a été confirmée par d’autres sources sécuritaires jointes dans la région par l’AFP. « En plus des militaires, un membre du comité de vigilance de Darak a été tué », a précisé une de ces sources. Les « comités de vigilance », créés par les autorités pour lutter contre les attaques de Boko Haram, sont constitués de civils chargés d’alerter l’armée de toute infiltration de membres présumés de Boko Haram, groupe qui a rallié l’organisation de l’Etat islamique (EI).