Exclusive : Israël interdit désormais l’usage de l’expression « camps de la mort polonais »

0
339

Les gouvernement israélien et polonais ont publié un communiqué ce mardi 22 novembre 2016 dans lequel ils s’opposent fermement à l’usage de l’expression « camps de la mort polonais » pour se référer aux camps de concentration installés par les Allemands en Pologne pendant la Seconde Guerre Mondiale

Israël s’oppose désormais à l’usage de l’expression « camps de la mort polonais » pour décrire les camps de concentration en Pologne nazi installés durant la 2nde guerre mondiale tels que le camp Auschwitz-Birkenau, Treblinka et Sobidor. L’annonce de cette interdiction a été faite dans un communiqué conjoint signé par Israël et la Pologne ce mardi.

D’après Jerusalem Post, la question est très sensible pour l’actuel gouvernement polonais qui avait fait voter une loi en été qui condamnerait toute personne utilisant cette expression à une peine pouvant aller jusqu’à trois ans de prison. Pour la Pologne, l’usage de l’expression « camps de la mort polonais » sur son sol au lieu de « camps de la mort nazis établis en Pologne occupée » leur ferait porter la responsabilité d’un crime commis par l’Allemagne.

« Les deux gouvernements s’opposent à toute tentative de déformer l’histoire »

Dans le communiqué signé par les deux Etats, l’on pouvait lire : « les deux gouvernements s’opposent fermement à toute forme de discrimination raciale et à toute forme d’antisémitisme y compris à toute tentative de déformer l’histoire des peuples juif et polonais, en niant ou en minimisant le statut de victime des juifs durant l’holocauste ou en usant des termes erronés tels que ‘camps de la mort polonais’ ».

Lors de cette rencontre à laquelle a pris part Benjamin Netanyahou, le premier ministre israélien a fait allusion à la mort de millions de juifs durant l’holocauste. « Nous avons eu une histoire commune, le peuple juif et polonais. Pendant 1 000 ans, il y a eu des hauts et des bas. Dans le siècle dernier, nous avons connu le plus grand crime de l’histoire de l’humanité avec le meurtre de 3 millions de juifs par les nazis dans une tragédie horrible ».

« Je pense que c’est une histoire d’espoir et d’inspiration pour le monde »

Benjamin Netanyahou continue : « la Pologne aussi a connu des souffrances durant cette guerre et l’histoire d’Israël et de la Pologne moderne de ces 70 dernières années est une histoire d’énorme espoir et d’énorme vitalité. Le réveil de ces deux démocraties modernes, avec une économie libre, avec des gens forts, je pense que c’est une histoire d’espoir et d’inspiration pour le monde ».

Dans son discours, le premier ministre israélien a salué le progrès économique de la Pologne qu’il considère comme « l’un des pays les plus importants d’Europe ». Sur ce, il dira : « la Pologne se développe beaucoup plus rapidement que la plupart des pays en Europe ». Il a également salué les efforts de la Pologne pour « sa position ferme contre la résurgence de l’antisémitisme ».