Coup de tonnerre pour Trump : les votes pourraient être recomptés dans trois Etats

0
761

Des informaticiens américains ont demandé à l’équipe de campagne d’Hillary Clinton d’appeler à un recomptage des votes dans des Etats clés où il y a eu un vote électronique. Les informaticiens craignent des manipulations ou des actes de piratage

Donald Trump risque-t-il de perdre les élections ? Des informaticiens américains demandent à l’équipe de campagne d’Hillary Clinton d’exiger un recomptage des votes à Wisconsin, à Michigan et en Pennsylvanie. Les informaticiens sont en effet convaincus que les votes dans ces trois Etats ont été manipulés ou piratés. Ils ont présenté leurs conclusions ce mardi à l’équipe de Clinton.

CNN cite les informaticiens en question. Parmi eux, l’on compte J. Alex Halderman, professeur d’informatique à l’Université de Michigan et Directeur du Centre pour la Société et la Sécurité informatique. Le professeur a fait savoir à l’équipe d’Hillary Clinton qu’il y a en effet des doutes sur la défaite de l’ex première dame dans des comtés où il y a eu un vote électronique.

Les informaticiens ont informé John Podesta, directeur de campagne d’Hillary Clinton et Marc Elias, le conseiller général de l’ex première dame, qu’Hillary Clinton a reçu 7% de votes de moins dans des comtés où il y eu des votes électroniques. Les informaticiens disent n’avoir retrouvé aucune trace de piratage. Toutefois, ils en appellent à des observateurs indépendants pour étudier cette affaire.

« Jill Stein tire la sonnette d’alarme »

L’appel à un recomptage des voix a également été fait par Jill Stein, chef de file du parti des « Vert ». Elle estime en effet que des actes de piratage ont eu lieu dans des Etats clés. Elle dira : « après des élections douloureuses, beaucoup d’américains ont fait état de piratage ayant attaqué des bases de données de partis politiques et d’emails privés. Ils se demandent si les élections sont crédibles ».

Jill Stein poursuit : « ces préoccupations méritent l’ouverture d’une enquête avant que les élections présidentielles de 2016 ne soient certifiées. Nous méritons des élections auxquelles nous pouvons faire confiance ». Rappelons que les autorités américaines ont beaucoup soulevé la question d’un éventuel piratage des élections de la part de la Russie.