Arabie Saoudite : une femme arrêtée pour avoir posté une photo sans son voile islamique

0
455

En Arabie Saoudite, une jeune femme a été arrêtée par la police pour avoir simplement posté une photo sur Twitter dans laquelle elle ne portait ni le voile islamique, ni la tenue traditionnelle islamique

En Arabie Saoudite, les réseaux sociaux donnent du fil à retordre aux habitants. Une femme a en effet été arrêtée par la police saoudienne, après avoir reçu plusieurs menaces de morts. Selon les médias, elle risque de se faire flageller pour un fait qui n’en vaut vraiment pas la peine.

Selon le quotidien britannique, Dailymail.co.uk, la femme, du nom de Malak Al-Sheri, a été arrêtée pour avoir partagé une photo d’elle sur Twitter, une photo dans laquelle elle ne portait pas ni hijab (voile islamique), ni Abaya (vêtement traditionnel qui couvre le corps des femmes dans l’Islamique). La photo a été prise dans une rue de Riyad, dans la capitale saoudienne.

« Elle a été arrêtée sous l’ordre de la police religieuse »

Dans le quotidien Al-Shark, cité par Dailymail.co.uk, la femme a été arrêtée suite à une plainte déposée par la police religieuse saoudienne. Pour le moment, aucun autre détail n’a émergé sur les motifs de son arrestation. Mais, dans une déclaration du Colonel Fawaz al-Maiman, porte-parole de la police de Riyad, on pouvait lire : « les officiers de police ont arrêté une fille qui avait enlevé son Abaya dans une rue d’al-Tahliya, mettant en exécution un défi qu’elle avait annoncé sur les réseaux sociaux il y a plusieurs jours ».

L’affaire risque de susciter un grand tollé dans un pays où la liberté de la femme est de plus en plus bafouée. Rappelons que l’Arabie Saoudite est l’un des rares pays au monde (si ce n’est le seul) où les femmes n’ont pas le droit de conduire une voiture. Et les réseaux sociaux sont surveillés de près par des autorités locales qui condamnent vigoureusement tout acte considéré comme contraire aux valeurs de l’Islam.

Face à cette situation, certains tentent de tirer la sonnette d’alarme et de prodiguer des conseils à leurs concitoyens. C’est le cas notamment de la journaliste Fawziya Al-Bakr, chroniqueuse pour le site Saudigazette.com.sa. Dans un éditorial entièrement rédigé en anglais et intitulé « Faites attention en utilisant les réseaux sociaux », elle est revenue sur l’impact des réseaux sociaux dans une société saoudienne très conservatrice.

« Nos enfants doivent comprendre les implications de l’usage des réseaux sociaux »

« L’augmentation de l’usage des réseaux sociaux a apporté des changements drastiques dans notre société conservatrice (qui offre une liberté individuelle limitée) au moment où les réseaux sociaux se retrouvent dans un jardin musical de nouvelles pensées et de nouvelles vidéos », écrit-elle dans son édito publié ce 13 décembre.

Elle poursuit : « l’espace illimité offert par les réseaux sociaux ont créé de nombreuses polémiques. Beaucoup ne savent pas comment utiliser ces réseaux sociaux sans heurter la sensibilité des autres et commettent des erreurs en envoyant ou en transférant des messages sensibles, des vidéos et des photos ou en émettant des commentaires à brûle-pourpoint sans mesurer les conséquences de leurs propos ».

Dans son éditorial, Fawziya Al-Bakr demande que les autorités expliquent à la nouvelle génération comment utiliser ces réseaux sociaux de manière adéquate. « Il est du devoir des institutions sociales telles que la famille, l’école et la mosquée d’expliquer à la nouvelle génération comment utiliser ces réseaux sociaux de manière adéquate afin de juguler l’interférence non désirée. Nos enfants doivent comprendre les implications de l’usage des réseaux sociaux et leurs conséquences juridiques, sociales et culturelles ».