La Deutsche Bank condamnée à 37 millions de dollars pour avoir trompé ses clients

0
265

La Deutsche Bank a été condamnée ce vendredi 16 décembre 2016 à payer 37 millions de dollars pour avoir volontairement induit des clients en erreur

La Deutsche Bank tombe dans le panneau de la justice américaine. La banque allemande a accepté de payer 37 millions de dollars pour mettre fin à des enquêtes ouvertes par le gouvernement américain dans une affaire de tromperie dans laquelle la banque allemande était impliquée. L’affaire est connue sous le nom de « Dark Pools » (lieux de trading).

La banque allemande, qui a reconnu les faits qui lui sont reprochés, a avoué qu’entre janvier 2012 et février 2014, elle a induit en erreur volontairement des traders sur la manière dont elle classait les lieux de trading et comment elle déterminait à quelle des « Dark Pools » elle enverrait un ordre.

« 191 millions de dollars »

D’après The Wall Street Journal qui a couvert l’affaire, trois banques européennes sont tombées d’accord pour payer ensemble 191 millions de dollars pour mettre fin aux investigations. L’une des hypothèses des enquêteurs a été de savoir si les banques détenaient des informations qui ont induit les clients en erreur pour acheminer les ordres vers d’autres endroits.

Parmi les banques en question citées dans cette affaire, il y a le Crédit Suisse Groupe AG et Barclays PLC. Dans un document signé, Deutsche Bank dit avoir résolu le litige et se dit heureux qu’une solution ait été trouvée. Mais, pour le procureur général de New York, induire les gens en erreur ne sera jamais toléré. « Les déclarations trompeuses et intéressées ne seront jamais tolérées », a dit Eric Schneiderman.

« Les Dark Pools dans le radar de la justice »

Il convient de souligner que les « Dark Pools » sont des lieux de trading publics qui peuvent aider les acheteurs et les vendeurs à échanger des actions en toute discrétion et avec un ordre plus important que celui des lieux de trading traditionnels. Les « Dark Pools » peuvent profiter aux banques en gardant plus d’ordres en interne et en réduisant les frais pour les places boursières.

Les clients cherchent un équilibre pour minimiser les frais tout en vendant des actions rapidement sans faire bouger les prix sur le marché. Ces dernières années, l’étau s’est resserré autour des « Dark Pools ». Certains investisseurs et régulateurs du marché l’accusent en effet de fournir des avantages injustes à des traders professionnels et très rapides aux dépens des grandes institutions.