Philippines : le Président accuse les ambassadeurs américains d’ « espionner pour la CIA »

0
350

Rodrigo Duterte, Président des Philippines, a ouvertement accusé l’ex ambassadeur des Etats-Unis dans son pays d’ourdir un complot pour le renverser. Rodrigo Duterte estime en effet que beaucoup d’ambassadeurs américains sont des espions de la CIA

Rodrigo Duterte n’en finit jamais de faire parler de lui. Deux semaines après avoir personnellement avoué avoir tué des criminels dans sa guerre contre les trafiquants de drogue, Rodrigo Duterte va plus loin. Cette fois-ci, il cible ouvertement les Etats-Unis qu’il accuse d’avoir des ambassadeurs qui espionnent pour le compte de la CIA.

Ce jeudi, dans une interview accordée aux médias de son pays, il dira sans ambages. « La plupart des ambassadeurs des Etats-Unis, mais pas tous, ne sont vraiment pas des ambassadeurs professionnels. En même temps, ils espionnent, ils sont liés à la CIA. L’ambassadeur d’un pays est l’espion N°1. Mais, il y a des ambassadeurs aux Etats-Unis qui sont forts dans le renversement des gouvernements », confie-t-il.

« Je lui casserai le nez, cela est sûr »

Les déclarations de Duterte ont été formulées ce jeudi dans le cadre de sa guerre contre des personnes qui, selon lui, complotent pour renverser son gouvernement depuis juillet dernier. Le président philippin vise Philip Goldberg, ex ambassadeur des Etats-Unis aux Philippines, l’accusant d’être l’instigateur de ce complot.

Interrogé sur la question de savoir si les sources concernant un projet de renverser son gouvernement sont crédibles, Duterte rétorque : « dans le sens où je pourrais voir cela comme une possibilité, oui. Si quelqu’un dit qu’il me chassera du pouvoir, alors je lui déclarerai un combat. Je lui casserai le nez, cela est sûr ».

Le président philippin dit qu’il a un contrat à honorer et ira jusqu’au bout. « Voici le message que je lance aux Etats-Unis et à tous ceux qui sont dans la rue et qui exigent mon départ : vous savez, j’ai un contrat à honorer avec le peuple », soutient-il avant de s’attaquer personnellement à l’ex ambassadeur américain aux Philippines.

« L’ambassade américaine nie ces accusations »

Il a accusé l’ex ambassadeur américain dans son pays d’avoir été expulsé de la Bolivie pour avoir tenté de renverser le gouvernement d’Evo Morales. « Et Goldberg a tenté de creuser tout au fond, d’ébranler les fondations de la présidence (bolivienne) et il a été expulsé et déclaré persona non grata », souligne Duterte.

En octobre dernier, l’ex ambassadeur américain à Manille avait pourtant catégoriquement nié les accusations d’un éventuel complot pour faire tomber le gouvernement de Rodrigo Duterte. Interrogé par le journal philippin sur ce sujet, Goldberg avait répondu : « non, ces déclarations sont fausses, ce n’est pas vrai. Nous sommes des amis et des alliés des Philippines. Nous respectons la démocratie des Philippines. Ce mercredi, l’ambassade américaine a nié les accusations.