35 diplomates russes expulsés des Etats-Unis : la Russie se fâche et promet des représailles

0
604

La Russie a promis des représailles après la décision de Barack Obama de ce jeudi 29 décembre 2016 d’expulser 35 diplomates russes. Les Etats-Unis accusent en effet la Russie d’ingérence dans les élections présidentielles américaines du 8 novembre 2016

Des sanctions très sévères. Le président américain Barack Obama a procédé ce jeudi soir à des sanctions très sévères à l’encontre de la Russie accusée d’ingérence dans les élections américaines de novembre 2016. Les accusations ont toujours été démenties par le Kremlin mais ce jeudi l’administration est carrément passée à l’acte.

Ce jeudi soir, le président américain a en effet ordonné l’expulsion de 35 diplomates russes. Justifiant sa décision, Obama avait déclaré : « tous les Américains devraient s’inquiéter des actions russes ». Le président avait ajouté que les sanctions n’étaient pas encore finies et que les Etats-Unis pourraient mener une cyberattaque contre la Russie.

« Ces actions ne constituent pas la totalité de nos réponses contre Russie »

Dans un discours rendu public après l’annonce des sanctions, Obama souligne : « ces vols de données et ces divulgations d’activités n’auraient pu provenir qu’à la haute hiérarchie du gouvernement russe. En plus, nos diplomates ont subi un niveau inacceptable de harcèlement à Moscou de la part de services de sécurité russes et de la police ces dernières années ».

Obama ajoute : « ces actions ne constituent pas la totalité de nos réponses contre les activités agressives de la Russie. Nous continuerons à prendre une série de mesures au moment et à l’endroit de notre choix, dont certaines seront rendues publiques. En plus d’avoir désigné la Russie comme responsable, les Etats-Unis, ses amis et alliés doivent travailler ensemble pour s’opposer aux efforts de la Russie de miner les normes de comportement internationales établies ».

Aussitôt informée de la sanction, la Russie avait immédiatement dénoncé une politique étrangère américaine « imprévisible et agressive ». « Pour nous, de telles actions de l’actuelle administration sont une manifestation d’une politique étrangère imprévisible et même agressive », avait dénoncé Dimitri Peskov, chargé de presse du Kremlin.

« La Russie promet des représailles »

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères parle d’une « humiliation ». « Aujourd’hui, l’Amérique et le peuple américain ont été humiliés par leur propre président. Pas par des terroristes internationaux, pas des troupes ennemies. Cette fois-ci, Washington a été giflé par son propre maître qui a compliqué les dossiers les plus urgents pour l’administration à venir », a fait savoir Maria Zarakhova.

Ce jeudi, la Russie a promis des représailles à la hauteur des sanctions prises par Washington. Pour le moment, le président russe n’a pas encore détaillé les sanctions qu’il prendra contre les Etats-Unis. Mais déjà, le bras de fer entre les deux puissances risque d’avoir de graves conséquences qui pourraient à nouveau déstabiliser l’équilibre géopolitique du monde.