Tensions en Égypte : le gouvernement cède deux îles de la Mer rouge à l’Arabie Saoudite

0
333

Une vive polémique secoue l’Egypte depuis l’annonce du gouvernement d’Abdel Fatah Al-Sisi de transférer les îles Tiran et Sanafir à l’Arabie Saoudite. Pour beaucoup d’Egyptiens, les deux îles situées en mer rouge appartiennent à l’Egypte

Le gouvernement égyptien a approuvé un contrat polémique en transférant deux îles de la mer rouge à l’Arabie Saoudite. L’information relayée par la chaîne Al-Jazeera émane de la chaîne de télévision publique égyptienne. Des sources affirment que l’accord a été transmis au parlement pour ratification.

Les deux îles avaient suscité une vive polémique en Egypte où la Cour Constitutionnelle s’était férocement opposée à toute décision de les céder à l’Arabie Saoudite. En juin dernier, la Cour Constitutionnelle avait en effet légiféré en la matière, déclarant que l’accord de transférer les îles Tiran et Sanafir à l’Arabie Saoudite était nul et non avenu.

« L’effondrement de l’Etat de droit et de la Constitution »

Le gouvernement égyptien avait immédiatement fait appel de la décision de la Cour Constitutionnelle. La Cour devra donner un verdict final ce 16 janvier. Mais déjà, le dossier sème le trouble dans la classe judiciaire égyptienne. D’après un avocat qui avait déposé une plainte en juin dernier, c’est « l’effondrement de l’Etat de droit et de la Constitution » en Egypte.

« Cette décision que le parlement va prendre sur cette question est nulle et non avenu et le peuple devrai défendre la terre avec tous les moyens légitimes contre ce régime tyrannique qui ne respecte ni la loi, ni la justice », dénonce Khaled Ali, avocat égyptien. Ce samedi, le gouvernement saoudien a réagi par rapport à cette polémique.

« L’Egypte n’occupait pas ces deux îles, mais s’y était installé sur demande de l’Arabie Saoudite. L’Histoire et les documents des deux pays n’ont montré aucun désaccord sur l’identité saoudienne des deux îles. Mais certains tentent de pêcher en eau trouble », a fait savoir Adel Al-Jubair, ministre saoudien des Affaires étrangères.

« 71 personnes arrêtées et condamnées à deux ans de prison »

D’après Al-Jazeera, l’accord de transfert des deux îles vers l’Arabie Saoudite a été annoncé en avril dernier en marge d’une visite du roi saoudien Salman Ben Abdelaziz Al-Saud. Lors de cette visite officielle, le roi saoudien avait annoncé un soutien financier de 16 milliards de dollars destiné à l’Egypte.

L’annonce du transfert des deux îles à l’Arabie Saoudite avait immédiatement suscité une vague de protestations en Egypte où de nombreux citoyens réclamaient l’appartenance de ces deux îles à leur pays. 71 personnes avaient été arrêtées avant d’être condamnées à deux ans de prison ferme.

LAISSER UN COMMENTAIRE