Élections en Israël : « je ferai tomber Netanyahou », promet l’opposant Isaac Herzog

0
2651

Isaac Herzog, chef de file du parti de l’opposition israélienne Union Sioniste, a fait savoir ce samedi 31 décembre 2016 qu’il battra Benjamin Netanyahou, actuel premier ministre israélien, lors des prochaines élections. Il estime en effet que Benjamin Netanyahou a perdu le contrôle des choses

Les ennuis de Benjamin Netanyahou n’ont pas encore connu un épilogue. Une semaine après le vote de la résolution 2334 qui appelle à mettre fin à la colonisation juive en « territoire palestinien occupé », l’opposition israélienne tente de profiter de la situation difficile que traverse Bibi pour achever ce dernier.

Ce samedi, c’est Isaac Herzog, chef du parti de l’opposition Union Sioniste qui s’est attaqué au premier ministre israélien. « Derrière moi, il y a deux leaders », dit Herzog. Et d’ajouter : « un c’est Netanyahou qui a complètement perdu le contrôle and l’autre Yair Lapid qui ne parle pas du tout des sujets importants. Lapid est un partisan d’extrême-droite et donc les gens finiront par s’en rendre compte ».

« Je ferai tomber Netanyahou lors des élections »

Pour Herzog, Netanyahou est un premier ministre intelligent, mais faible. Il reproche à l’actuel premier ministre de ne pas prendre les décisions historiques importantes qui correspondent à cette fonction. Il promet ouvertement de faire tomber Netanyahou. « Je ferai tomber Netanyahou lors des élections, pas dans une enquête ».

Isaac Herzog fait ainsi allusion à une enquête récemment ouverte concernant une affaire de corruption dans laquelle le nom de Benjamin Netanyahou est cité. Réagissant sur cette affaire, Herzog dira : « plus les enquêtes seront approfondies, plus l’emprise de Netanyahou sur le pouvoir sera affaiblie ».

Le chef de file de l’Union Sioniste n’a pas manqué de se prononcer sur les sondages qui ce vendredi donnaient la victoire au parti de Yesh Atid si des élections étaient tenues en ce moment. Sur la question de ces sondages, Isaac Herzog joue la carte de l’humour. « Si les sondages disaient toujours la vérité, Hillary Clinton serait présidente », plaisante-t-il.

« C’est le stress et la confusion »

Herzog s’est aussi prononcé sur le très sensible sujet de l’annexion de la Zone C de la Cisjordanie. Il accuse ceux qui appellent à annexer cette zone de « mener un lavage de cerveau au public avec des mensonges ». Selon Herzog, cet endroit fait partie intégrante de la Cisjordanie et, en conséquence, son annexion donnerait naissance à une situation semblable à celle de la Syrie ou de la Bosnie.

Il convient de souligner que Yair Lapid est dans le même sillage qu’Isaac Herzog quand il s’agit de parler de Benjamin Netanyahou. Lapid a sévèrement critiqué la décision de Netanyahou d’annuler des rencontres avec des dirigeants internationaux après le vote de la résolution de l’ONU. Sur ce, il dira : « ce n’est pas la manière dont réagit un pays fort et fier. Ceci n’est pas faire preuve de force. C’est le stress et la confusion ».