Message de l’administration Trump : « Israël aura la place d’un vrai ami des Etats-Unis »

0
1260

Sean Spencer, futur chargé de presse de la Maison Blanche, a rassuré Israël ce jeudi 29 décembre 2016, précisant que l’État Hébreux sera traité par l’administration Trump comme « un vrai ami des États-Unis »

Quelle sera la relation entre l’administration Trump et Israël ? Sean Spencer répond à cette question. Interrogé dans une émission radio ce jeudi 29 décembre 2016, Sean Spencer, qui sera le prochain chargé de presse de la Maison Blanche, a salué l’attitude de Netanyahou d’avoir félicité Trump après son élection et d’avoir fait part de sa volonté de travailler avec l’administration Trump.

Interrogé par le journaliste Huge Hewitt sur les relations entre les deux pays, Sean Spencer rétorque : « je vais te dire que la relation avec Israël, par rapport à ce qu’a dit Trump et à ce qu’a dit Benjamin Netanyahou qui a réitéré sa volonté de travailler avec notre administration, devrait rassurer tous ceux qui aiment Israël ».

« Cette administration va donner à Israël la place qui lui revient »

Spencer poursuit : « cette administration va donner à Israël la place qui lui revient, celle d’un vrai, vrai ami des Etats-Unis et un flambeau de la démocratie au Moyen-Orient ». Sean Spencer regrette que l’administration Obama ait compliqué les dossiers pour l’administration à venir.

« Obama est encore président pour les 22 jours à venir. Mais, je pense que cela va compliquer les choses pour l’administration à venir en termes de politique de transition », regrette-t-il. Les déclarations de Spencer interviennent en un moment complexe où Israël est fortement fragilisé par la résolution 2334 de l’ONU.

Alors que l’administration Obama s’était abstenue de mettre son véto à ce vote, permettant ainsi à la résolution d’être votée par 14 membres du Conseil de Sécurité, Donald Trump s’était senti indigné. Dans un twitte publié ce 28 décembre, Trump écrit : « nous ne pouvons pas laisser Israël être traité avec un total mépris et manque de respect. Les Etats-Unis étaient leur grand ami, mais… ».

« Reste fort Israël »

Il poursuit  dans un autre twitte datant du même jour : « ce n’est plus le cas. Le début de la fin a été le traité nucléaire horrible signé avec l’Iran et maintenant ce sont les Nations-Unies. Reste fort Israël. Le 20 janvier arrive à grands pas ». Trump fait ainsi allusion à son investiture prévue ce 20 janvier 2017.

Les déclarations de Sean Spencer devraient apaiser le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, de plus en plus isolé sur la scène politique nationale et internationale depuis le vote de la résolution 2334 de l’ONU. Après le vote, Netanyahou avait clairement fait savoir qu’il espérait rejeter ce vote avec le soutien de l’administration Trump.