La Corée du Nord se dit prête à tester son missile intercontinental, les Etats-Unis tremblent

1
1274

Le leader de la Corée du Nord, Kim Jong Un,  a annoncé lors de son discours de Nouvel An que son pays est arrivé en phase terminale du test d’un missile intercontinental. L’annonce suscite la crainte de l’Occident. Le Pentagone a immédiatement réagi et a appelé la Corée du Nord à la retenue

La Corée du Nord est-elle sur le pied de guerre ? Le leader nord-coréen, Kim Jong Un, a fait savoir que son pays continuerait à développer un missile intercontinental. La déclaration du leader nord-coréen a été prononcée lors de son discours de Nouvel An. Dans son discours, l’homme fort de Pyongyang regrette que des objectifs n’aient pas été atteints en 2016.

« Le test de missile balistique intercontinental est en phase terminale. Le projet fait partie des réalisations du pays », se glorifie Kim Jong Un. Dans son discours de fin d’année, le leader nord-coréen dit regretter n’avoir pas réussi à atteindre tous les objectifs qu’il s’était fixé. Il promet de mettre les bouchées doubles.

« Cette campagne sale contre la Corée du Nord devrait immédiatement cesser »

« Voyant qu’un nouvel an commence, mon cœur est attristé par de nombreuses pensées sur la manière dont je vais servir mieux servir mon peuple (le meilleur au monde qui me fait confiance et que me soutient) », dit-il.

Il poursuit : « j’ai passé toute l’année à regretter et avec la lourde conscience de constater que j’ai échoué à réaliser ce que j’avais prévu pour le  peuple. Cette année, j’ai pris la décision d’effectuer de gros efforts et de me sacrifier pour mon peuple ». Kim Jong Un ne finit pas son discours sans s’adresser directement à son voisin du Sud.

Il menace : « le gouvernement sud-coréen devrait répondre à nos ‘efforts sincères’ d’empêcher une collision militaire entre le Nord et le Sud et alléger la tension qui existe entre les deux Etats. Cette campagne sale contre la république démocratique de la Corée du Nord et avec l’objectif de changer de régime devrait immédiatement cesser ».

« Le Pentagone appelle la Corée du Nord au calme »

Dans son discours, le leader nord-coréen n’a pas manqué de s’exprimer sur l’instabilité politique qui règne en ce moment en Corée du Sud, où le peuple demande la destitution de la présidente, Park Geun-Hye. Parlant des manifestations en Corée du Sud, Kim Jong Un évoque « une colère ancrée contre le gouvernement en place », un gouvernement qu’il qualifie de « dictature ».

En Occident, c’est l’inquiétude. L’annonce que le missile balistique nord-coréen est en phase finale n’a pas été du goût des Etats-Unis. Le Pentagone a demandé à la Corée du Nord de « s’abstenir de toute provocation et de toute rhétorique inflammatoire qui menace la paix internationale et la stabilité ». Le Pentagone rappelle à la Corée du Sud que les Etats-Unis sont prêts à déployer « toute la portée de leurs mesures de dissuasion » pour défendre ses alliés.

1 COMMENTAIRE