Résolution à l’ONU : l’ex premier ministre australien s’attaque sévèrement à la Palestine

1
1434

Tony Abbott, ex Premier ministre australien, a suscité une vive polémique dans son pays ce lundi 2 janvier 2017, appelant à couper l’aide de 40 millions destinés à l’Autorité Palestinienne et à transférer l’Ambassade australienne de Tel Aviv à Jérusalem

L’ex Premier ministre australien a-t-il dérapé en se prononçant sur le conflit israélo-palestinien ? L’ex premier ministre Tony Abbott appelle en effet à couper les 40 millions de dollars d’aide annuelle destinée à l’Autorité Palestinienne. Pour l’ex premier ministre, cette aide sert à « payer les pensions des terroristes et de leurs familles ».

Dans un éditorial publié le 29 décembre 2016 sur le site de The Spectator et intitulé « Jerusalem Diary », Tony Abbott ne mâche pas ses mots. Non seulement il appelle à couper les 40 millions d’aide destinée à la Palestine, mais il va plus loin, appelant que l’ambassade d’Australie, actuellement basée à Tel Aviv, soit transférée à Jérusalem.

« Abbott appelle à transférer l’Ambassade d’Australie à Jérusalem »

Dans son édito, Tony Abbott s’attaque à la Palestine. « Rami Hamdallah, Premier Ministre de la Palestine, a souligné que son peuple acceptait le droit d’Israël d’exister, mais ceci est difficile à croire vu les nombreuses glorifications des kamikazes dans la télé palestinienne qui se réfère aux juifs comme des « fils de singes et des cochons » et qui déclare que l’Etat d’Israël est un ‘projet satanique’ ».

Ce lundi, quelques jours après la publication de l’édito largement commenté par la presse australienne, Julie Bishop, ministre australien des Affaires étrangères n’a pas hésité à réagir. Julie Bishop a assuré que son pays n’avait aucun projet de transférer son Ambassade de Tel Aviv à Jérusalem.

Concernant les 40 millions de dollars destinés à l’Autorité Palestinienne, Julie Bishop précise en effet que son pays est en train de revoir cette aide après la suspension du programme de World Vision. Il convient de rappeler que le chef de World Vision à Gaza était accusé d’avoir détourné des fonds destinés aux Palestiniens pour les reverser au mouvement Hamas.

« Les autorités palestiniennes réagissent »

Les propos de Tony Abbott ont fait réagir les autorités palestiniennes. Pendant la journée, Izzat Abdoulahi, représentant de l’Autorité Palestinienne en Australie, a fustigé les déclarations de l’ex Premier ministre australien. Il qualifie les propos de l’ex Premier ministre d’ « infondés », « inutiles » et met l’Australie en garde contre de « sévères sanctions de la part des pays musulmans ».

« Une telle mesure aurait des conséquences politiques et économiques négatives pour l’Australie. Le Statut de Jérusalem est un sujet extrêmement important pour les pays musulmans et transférer l’Ambassade australienne de Tel Aviv à Jérusalem sera largement condamné et poussera les pays musulmans à sanctionner l’Australie », avertit-il.