Résolution : Israël se fâche et coupe 6 millions de dollars de financement destinés à l’ONU

0
8389

Pour protester contre la résolution de l’ONU, Israël a décidé de prendre des sanctions sévères contre cette organisation. Ce vendredi, il a annoncé, par le truchement de son ambassadeur à l’ONU, la coupe de 6 millions de dollars de financement annuel destinés à l’Organisation Internationale

La colère du gouvernement israélien ne faiblit pas depuis le vote de la résolution 2334 de l’ONU appelant à la fin de la colonisation israélienne en territoire palestinien occupé. Pour faire part de son mécontentement, Israël a entamé un bras de fer avec l’ONU en coupant le budget de ses contributions annuelles destinées à l’organisation internationale.

D’après les médias, le gouvernement israélien a en effet coupé 6 millions de dollars destinés à l’ONU et justifie sa décision comme « un acte de protestation ». Israël ajoute que ces 6 millions de dollars représentent une portion du budget de l’ONU allouée aux organismes anti-Israël financées par cette même organisation.

« Grand temps de mettre en place de vrais changements à l’ONU »

Danny Danon, ambassadeur d’Israël auprès des Nations-Unies, s’est prononcé sur cette décision prise le gouvernement de Benjamin Netanyahou. « C’est irraisonnable pour Israël de financer des organismes qui luttent contre nous aux Nations-Unies. Les Nations-Unies doivent mettre fin à cette réalité absurde dans laquelle elles soutiennent des organismes dont l’unique intention est de propager l’incitation à la haine et la propagande anti-Israël », a dénoncé Danon.

Dans son discours, l’ambassadeur israélien auprès de l’ONU fait allusion à des mouvements tels que le Comité Exécutif des Droits Inaliénables du Peuple Palestinien ; le Département pour les Droits des Palestiniens ; le Comité spécial pour enquêter sur les pratiques israéliennes et le Programme d’Information Spécial des Nations-Unies sur la question de la Palestine.

Danny Danon tire la sonnette d’alarme et souligne qu’il est « grand temps de mettre en place de vrais changements à l’ONU ». Il a ajouté que l’État Hébreux cherche à « juguler la pratique  qui consiste à utiliser les Nations-Unies uniquement en tant que forum pour des attaques sans fin contre Israël ». Il a aussi appelé à des changements structurels.

« Israël envisage de contrattaquer »

Pour Danny Danon, le bras de fer avec l’ONU n’est pas terminé. L’ambassadeur israélien précise en effet que la coupe de ces financements « n’est que la première d’une série d’étapes envisagées par le Ministère des Affaires étrangères et la Mission Israélienne en réaction à la récente résolution votée au Conseil de Sécurité ». Danny Danon ajoute que ces étapes seront entreprises avec l’administration Trump qui prend fonction ce 20 janvier.

Rappelons que la résolution 2334 de l’ONU votée ce 23 décembre 2016 avait suscité une vive colère d’Israël. Le Premier ministre, Benjamin Netanyahou, avait immédiatement pris une série de sanctions contre des pays qui ont voté en faveur de cette résolution. Dans la foulée, Israël avait rappelé 12 ambassadeurs pour protester contre la mesure qui a été un véritable coup de massue pour le camp de Benjamin Netanyahou.