Exclusive : le Maroc interdit la fabrication et la vente de la burqa dans tout le pays

0
2286

Le Maroc a interdit la fabrication et la vente de la burqa dans toutes les villes du pays. L’information a en effet été confirmée par les médias marocains qui citent une notification en provenance du Ministère de l’Intérieur et qui a été distribuée aux vendeurs de burqas sur les marchés du pays

Le Maroc est-il en guerre contre la burqa ? D’après les informations qui viennent de nous parvenir, les couturiers et les vendeurs en détails ont reçu une notification provenant du Ministère marocain de l’Intérieur qui leur a interdit la commercialisation de la burqa sur toute l’étendue du territoire.

De source proche, les vendeurs de burqas ont reçu une interdiction écrite pour cesser la fabrication et la commercialisation de la burqa. Les médias marocains vont plus loin affirmant que les commerçants ont été sommés de se débarrasser de leur stock de burqas ou de les échanger par d’autres produits sous 48 heures, faute de quoi ils se verront confisquer leurs produits.

« Nous vous invitons à vous débarrasser de vos burqas sous 48 heures »

Le média MENAFN ajoute que des agents du Ministère de l’Intérieur se sont déplacés en personne sur les marchés publics  pour informer les personnes concernées. Le média précise qu’une copie de la notification du Ministère a été publiée sur internet. Dans cette notification, le Ministère est clair et précis.

« En respectant les ordres des autorités compétentes, nous vous informons que vous devez vendre vos burqas. En conséquence, nous vous invitons à vous débarrasser de vos burqas sous 48 heures et de ne plus les vendre dans le futur », pouvait-on lire sur cette notification du Ministère.

« Un tollé dans la société marocaine »

Une autorité du Ministère interrogée par les médias locaux a immédiatement confirmé cette rumeur. « Nous avons pris des mesures pour interdire complètement l’importation, la fabrication et la vente de ce vêtement dans toutes les villes du Royaume », disait-il sous couvert de l’anonymat.

Un peu plus tard dans la journée, de nombreux médias marocains ont à leur tour confirmé cette information. Pour l’heure, la mesure suscite un véritable tollé dans la société marocaine. Pour certains, il s’agit d’une atteinte à la liberté. « Les autorités n’interdisent pas le burqa, mais le niqab aussi. Ma femme en porte et j’estime que c’est une atteinte à la liberté », s’est agacé Abdallah Hamzaoui, militant salafiste interrogé par Telquel.ma.