L’ONU demande 813 millions de dollars pour les réfugiés syriens et palestiniens

0
409

L’ONU a annoncé, ce lundi 9 janvier 2017, avoir mis en place un programme d’aide d’urgence de 813 millions de dollars pour venir en aide aux réfugiés palestiniens et syriens qui vivent dans des conditions sociales calamiteuses

Pour venir en aide aux Syriens et Palestiniens vivant dans les territoires occupés et aux réfugiés qui ont fui le conflit en Syrie, les Nations-Unies, à travers son agence d’aide aux Réfugiés Palestiniens, a lancé un programme d’aide d’urgence de 813 millions de dollars. Le Commissaire général de l’agence d’aide aux Réfugiés Syriens vivant en Palestine s’explique sur ce programme.

« Les réfugiés syriens vivant en Palestine sont parmi les réfugiés les plus durement touchés par le conflit. Plus de 95% de ceux qui sont restés en Syrie (430 000) sont dans le besoin urgent d’une assistance humanitaire », explique Pierre Krähenbühl. Ce dernier évoque une augmentation des réfugiés de 10 fois de plus et parle de « scandale ».

« Reconstruire les maisons de quelque 50 000 familles »

Les responsables du programme ont tenu à détailler comment les fonds seront dépensés. Sur les 813 millions de dollars, 402 millions seront destinés aux réfugiés palestiniens de Gaza, de la Cisjordanie occupée et de Jérusalem. Ceci, selon les responsables, permettrait à près d’1 million de réfugiés vivant à Gaza de recevoir une aide alimentaire et permettrait également de loger quelque 6 500 familles déplacées.

Ce n’est pas tout. Les 402 millions de dollars permettront aussi de reconstruire les maisons de plus de 50 000 familles touchées ou détruites lors de l’opération « Bordure Protectrice » de 2014 menée par le Tsahal, l’armée d’Israël. Ce montant permettra aussi de fournir une aide alimentaire aux réfugiés vivant dans la bande Gaza et à Jérusalem Est.

« Un taux de chômage galopant en territoire palestinien occupé »

Il est important de souligner que les réfugiés vivant en territoire palestinien occupé sont durement touchés par le chômage. Le taux de chômage est estimé à 43,2% à Gaza contre 19,5% pour la Cisjordanie occupée. Des centaines de familles n’ont pas accès à une alimentation saine et ont besoin d’assistance psychologique pour combattre le traumatisme.

Les 411 millions qui restent serviront à fournir une aide humanitaire, de la protection et un service minimum à quelque 430 000 réfugiés vivant à l’intérieur de la Syrie. Il convient de rappeler que 30 000 réfugiés ont fui vers le Liban et environ 17 000 vivent aujourd’hui en Jordanie pour fuir la guerre.

D’après l’ONU, quelque 95% des réfugiés palestiniens ont sérieusement besoin d’une aide humanitaire. Au Liban, 50% d’entre eux vivent dans des camps de réfugiés et 85% vivant en Jordanie sont dans une misère extrême. Pour Pierre Krähenbühl, il est urgent que la communauté internationale vienne en aide à ces personnes.