Etats-Unis vs Russie : les services de renseignement américains créent un nouveau scandale

0
1333

Les services de renseignement américains ont fait savoir que la Russie détient des informations compromettantes sur Donald Trump. L’information, relayée ce mercredi 11 janvier 2017 par les médias américains, a été démentie par Donald Trump et le Kremlin

Les services de renseignement américains cherchent-ils vraiment une confrontation entre les Etats-Unis et la Russie ? Après avoir avoué disposer de preuves sur une ingérence de la Russie dans les élections américaines de novembre 2016, les services de renseignement vont plus loin. Ce mercredi, ils affirment que la Russie dispose d’informations compromettantes sur la vie privée et sur la situation financière de Donald Trump.

D’après le New York Times qui cite de hautes autorités du monde des renseignements américains, Donald Trump avait reçu la semaine dernière un rapport accablant  non encore confirmé qui souligne que la Russie avait collecté des informations sur lui. D’après le New York Times, le rapport est basé sur des mémos produits par des hommes politiques qui cherchaient en effet à faire capoter la candidature de Trump.

« Une obsession personnelle et une perversion sexuelle de Trump »

Le New York Times parle d’un rapport de deux pages dont a eu possession la chaîne américaine CNN. Le rapport, selon le journal américain, a été si compromettant que les services de renseignement ont décidé d’en parler en tête-à-tête avec Obama, Trump et des membres du Congrès américain. Les agences de renseignement précisent qu’elles mènent des investigations très sérieuses à ce sujet.

Sur le site russe de Russia Today, proche de Poutine, des détails ont été fournis concernant le dossier compromettant dont détiendrait la Russie sur Trump. Dans le dossier, les Russes auraient fait état d’une « obsession personnelle et d’une perversion sexuelle » de Donald Trump. Le dossier précise que Trump aurait participé à des orgies sexuelles et aurait demandé à des prostituées russes de se pisser dessus dans une chambre d’hôtel qui avait été occupée par la famille Obama.

« Le Kremlin ne dispose d’aucune information compromettante sur Trump »

Mais ce mercredi, Donald Trump a lui-même démenti cette information sur ce dossier compromettant que les Russes détiennent sur lui. Dans un twitte publié ce mercredi 11 janvier aux environs de 2h19 du matin, Trump écrit : « Fausse information. Une totale chasse aux sorcières ». Les autorités russes n’ont pas tardé à démentir à leur tour cette information qu’elles qualifient de « bluff ».

« Le Kremlin ne dispose d’aucune information compromettante sur Donald Trump. Ce rapport ne correspond pas à la réalité et n’est rien qu’une fiction totale. Ceci est un bluff total, une totale fabrication, une bêtise complète », a dénoncé Dmitry Peskov, vice-président de l’administration présidentielle russe.

« Le Kremlin et le président russe s’engagent à reconstruire nos relations »

Dmitry Peskov s’est défendu de toute accusation. Il affirme que le Kremlin s’est engagé à reconstruire ses relations avec ses partenaires. « Bien sûr que non. Le Kremlin ne collecte pas des informations compromettantes. Le Kremlin et le président russe se sont engagés à reconstruire les relations avec nos partenaires dans l’intérêt de la Fédération Russe tout d’abord et dans l’intérêt du peuple russe, ensuite », affirme-t-il.

Alors, que cherchent vraiment les services de renseignement américains ? Pour le moment, difficile de fournir une réponse à cette question. Mais une chose est sûre : ils (les services de renseignement) ne veulent pas entendre d’un rapprochement Etats-Unis-Russie sous la présidence de Donald Trump.