« Women’s March » : plus d’1 million de personnes ont manifesté contre Trump ce samedi

0
406

Environ 1 million de personnes ont manifesté ce samedi 21 Janvier 2016 contre Donald Trump à Washington et dans plusieurs grandes villes du monde. Ils ont protesté contre l’arrivée de Trump à la Maison Blanche

Plus d’1 million de manifestants ont arpenté les rues de Washington et des grandes villes du monde entier pour protester contre l’investiture de Donald Trump, devenu officiellement 45ème Président des Etats-Unis ce vendredi 20 janvier 2017. Les chiffres ont été fournis par les organisateurs qui, au début, avaient reçu l’autorisation de ne rassembler que 200 000 personnes.

Pour le moment, une véritable bataille des chiffres est en cours. D’après les autorités, les manifestations à Washington n’ont drainé que 500 000 personnes. Toutefois, l’ampleur des manifestations ne sont plus à contester. Déjà, les médias américains, dont Usnews, parlent de la plus grande manifestation jamais enregistrée dans l’histoire de Washington.

« A Washington, des rues ont été fermées pour pouvoir gérer la foule »

Les manifestants ont clairement défié le nouveau Président américain, à travers des slogans. « Bienvenue à ta première dame, nous ne rentrons pas », scandaient-ils. D’après Usnews, les marches appelées « Women’s March » n’ont pas été seulement l’affaire des femmes. De Washington à New York en passant par Paris, Londres, Berlin…de nombreux hommes se sont joints aux manifestations.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. A Chicago, la marche a largement dépassé le nombre initial prévu. Dans cette ville, l’on parle de 150 000 personnes qui ont pris part à la « Women’s March ». A Boston, la police parle de 125 000 manifestants. A Los Angeles, Washington Post précise que les autorités ont dû fermer des rues pour pouvoir gérer la foule.

« Nous sommes l’Amérique et nous sommes ici pour rester »

De nombreuses vedettes ont également assisté à la « Women’s March » dont Michael Moore, célèbre réalisateur américain ; Ashley Judd, célèbre actrice de cinéma ; Gloria Steinem, l’icône du mouvement féministe. La diva de la Pop, Madonna, a également été de la partie, en faisant une apparition surprise.

S’adressant à l’immense foule, l’actrice America Ferrera lance : « nous marchons aujourd’hui pour le moral de cette nation, contre lequel notre président est en guerre. Notre dignité, notre personnalité, nos droits ont tous été attaqués et une plateforme de haine et de division a pris le pouvoir hier. Mais, le Président n’est pas l’Amérique…Nous sommes l’Amérique et nous sommes ici pour rester ».

« Ce sont les personnes les plus malhonnêtes au monde »

Rappelons que la « Women’s March » est née de l’initiative d’une retraitée de Hawaii qui avait annoncé l’événement sur Facebook. Elle ne s’attendait sûrement pas à ce que cet événement atteigne une telle ampleur. Les grandes villes du monde entier ont en effet résonné ce samedi et ont fait part de leur colère contre le nouvel occupant de la Maison Blanche, vainqueur des élections américaines de ce 8 novembre 2016.

Aux Etats-Unis, quelques médias estiment que le chiffre des manifestations de ce samedi a été supérieur à celui de l’inauguration de Trump. Ce que Donald Trump rejette totalement. En déplacement au siège de la CIA, le nouveau Président américain s’en est sévèrement pris aux médias contre qui il se dit être en guerre. « Ce sont les personnes les plus malhonnêtes au monde », a-t-il qualifié les journalistes ce samedi. Il a promis que les médias en paieront le prix.