Etats-Unis : Donald Trump interdit officiellement le financement des ONG pro-avortement

0
1308

Après le retrait des Etats-Unis du TPP annoncé ce lundi 23 janvier 2017, l’administration Trump est allée plus loin, en interdisant le financement fédéral des ONGs qui luttent pour le droit à l’avortement dans le monde

Donald Trump n’en est qu’à sa première semaine à la tête de la Maison Blanche, mais déjà il fait beaucoup parler de lui à travers des mesures parfois radicales. Ce lundi, le nouveau président américain a déclaré la guerre à l’avortement en signant un ordre exécutif qui bloque les financements internationaux destinés aux organisations non-gouvernementales qui promeuvent cette pratique.

Trump réactive ainsi une politique appelée « Mexico City Policy » déjà mise en place par l’administration Reagan en 1984. Le but de cette politique était de bloquer le financement fédéral destiné à des associations caritatives promouvant l’avortement et offrant des informations à ce sujet.

« Un président pro-life »

La décision prise par le président américain suscite la joie des organisations qui luttent contre l’avortement aux Etats-Unis. « Nous applaudissons le président Trump pour avoir mis fin au financement des groupes qui promeuvent l’assassinat des nouveau-nés dans les pays développement avec l’argent du contribuable », s’est réjouie Carol Tobias, présidente du Comité National pour le Droit de la vie à Washington.

S’adressant à la presse, Mike Spicer, chargé de presse à la Maison Blanche, a également salué cette décision. « Je pense qu’il ne fait plus de doute que le président est un président en faveur de la vie. Et je pense que la restauration de cette politique n’est pas uniquement quelque chose qui rappelle cette valeur, mais qui respecte aussi les contribuables », a-t-il déclaré.

« Cette politique a infligé des souffrances indescriptibles à des millions de femmes »

Aussitôt prise, la décision suscite la colère des Démocrates qui voient dans ce geste un effort de « réduire au silence les choix reproductifs des femmes ». Nancy Pelosi parle d’ « un retour à une ère honteuse qui déshonore les valeurs américaines de la liberté d’expression ». « Cette politique a infligé des souffrances indescriptibles à des millions de femmes à travers le monde », dénonce Nancy Pelosi.

D’après le média américain, TheHill.com, la décision de Trump d’interdire le financement des organisations internationales aura un impact sur le travail de certaines d’entre elles dont International Planned Parenthood Federation (IPFF) qui fournit des services en matière de planning familial dans 180 pays du monde.

« IPFF perdrait 100 millions de dollars

IPFF, qui a refusé de se conformer à cette décision, a fait savoir que son organisation perdrait environ 100 millions de dollars du gouvernement américain. L’organisation ajoute que cette mesure porterait atteinte à des millions de femmes qui dépendent de son organisation pour avoir accès à des services sanitaires en matière de reproductivité.

Cette décision a été prise ce lundi 23 janvier, le même jour que l’annonce du retrait des Etats-Unis du Partenariat Trans-Pacifique qui avait été mis en place par Barack Obama. Le Partenariat avait pourtant été bien accueilli par les experts qui y voyaient un moyen de tenir tête à la Chine. Ce mardi, nous avons appris de Theaustralian.com que Malcom Turnbull, Premier Ministre australien, a appelé la Chine à se joindre au TPP après le retrait des Etats-Unis.