Rapport : d’ici à 2035, il n’y aura que 43 700 survivants de l’holocauste en Israël

0
617

Un rapport publié par le Bureau Central des Statistiques révèle qu’en 2035, il n’y aura que 43 700 survivants de l’holocauste en Israël

Un constat alarmant. D’ici à 2035, il n’y aura plus que 43 700 survivants de l’holocauste en Israël. C’est ce que révèle un rapport publié par le Bureau Central des Statistiques à quelques jours de la commémoration de l’holocauste ce 27 janvier. Le rapport a été relayé par Jerusalem Post.

Dans le rapport, les chercheurs soulignent que les survivants de l’holocauste deviennent de plus en âgés et leurs nombres baissent tous les ans. D’après des prévisions, il n’y aura que quelque 156 000 survivants de l’holocauste en Israël d’ici à 2020. Ils ne seraient que 111 000 d’ici à 2025.

« 55% sont nés en Afrique du Nord »

Le rapport souligne qu’à la fin de l’année 2015, quelque 202 600 survivants de l’holocauste vivaient en Israël. Parmi eux, précise le rapport, 63 500 sont des survivants du ghetto, des cachettes, des camps de travail et de concentration, 78% d’entre eux sont originaires des pays d’Europe.

Le rapport ajoute que 108 900 vivaient sous le régime nazi en dehors de l’Europe. Parmi eux, 55% sont nés en Afrique du Nord, au Maroc, en Tunisie et en Libye. Quelque 30 200 étaient des réfugiés dont 75% étaient nés dans l’ex Union Soviétique. Ces trois groupes ont été considérés par de nombreux gouvernements comme des survivants de l’holocauste.

« 59% des réfugiés qui vivaient en Israël étaient des femmes »

Dans le rapport, les chercheurs ont tenté de donner une définition appropriée à l’expression « survivant de l’holocauste ». « Un survivant de l’holocauste est une personne qui a vécu dans l’un des pays occupés par le régime nazi ou sous l’influence directe de ce régime entre 1933 et 1945 et/ou des réfugiés qui étaient forcés à quitter leurs maisons  à cause du régime nazi ».

Le rapport fournit plus de détails, précisant qu’à la fin de 2015, 59% des réfugiés qui vivaient en Israël étaient des femmes et 41% étaient des hommes. Puisque l’âge des survivants a progressé, la part de femmes a également connu une hausse importante. Parmi les survivants âgés de 83 ans et plus, quelque 62% étaient des femmes et 38% des hommes.