Décret anti-réfugiés : l’Iran dénonce une insulte au monde musulman et promet des représailles

0
3669

24 heures après la décision très controversée de Donald Trump d’interdire l’entrée des musulmans sur le territoire américain, la République Islamique d’Iran n’a pas manqué à réagir. Dans un communiqué publié ce samedi 28 janvier 2017 par le Ministère iranien des Affaires étrangères, l’Iran menace de recourir à des représailles diplomatiques

Le gouvernement iranien est en total désaccord avec le décret anti-réfugié signé ce vendredi 27 janvier par Donald Trump. Dans un communiqué publié ce samedi 28 janvier par TeheranTimes et rédigé par le Ministre iranien des Affaires étrangères, le gouvernement iranien parle d’une « insulte faite au monde musulman ».

« La décision du gouvernement des Etats-Unis d’imposer des restrictions de voyage à des musulmans se rendant aux Etats-Unis (restrictions de trois mois temporairement) est une insulte claire faite au monde arabe, particulièrement à la grande nation d’Iran (…). L’histoire s’en souviendra comme étant un grand cadeau offert aux extrémistes et à leurs partisans », souligne le communiqué.

« Cette décision montre la rancœur et l’inimité du gouvernement américain »

Dans le communiqué, le Ministère iranien des Affaires étrangères soutient que cette décision ne fait qu’offrir un « terrain fertile pour plus de recrutements de terroristes, en approfondissant les failles et les lignes de fracture qui ont été exploitées par les extrémistes pour augmenter le nombre de jeunes recrues dans leurs rangs ».

Le communiqué dénonce la volonté de certaines autorités du gouvernement américain de cibler le peuple iranien et d’ « insulter toutes les couches de cette grande nation ». « Cette décision montre la rancœur et l’inimité du gouvernement américain et des cercles influents à l’intérieur et à l’extérieur des Etats-Unis », dénonce-t-il.

Le gouvernement iranien fustige une décision illogique de la part de l’administration Trump. « La décision du gouvernement américain intègre des demandes qui sont illégales, illogiques et contraires au droit international. Etant donné l’absence de relations entre les Etats-Unis et l’Iran, ces demandes ne sont pas applicables et ne peuvent être adoptées par la République Islamique d’Iran », précise le communiqué.

« L’Iran se réservera le droit de répondre de manière appropriée »

La République Islamique menace ouvertement d’adopter des décisions réciproques. « Le gouvernement de la République Islamique d’Iran prendra des décisions juridiques, consulaires et politiques appropriées et prendra des mesures réciproques pour sauvegarder les droits de ses citoyens jusqu’au retrait de ces restrictions offensantes du gouvernement des Etats-Unis contre l’Iran ».

Dans le communiqué, le Ministère des Affaires étrangères souligne la mise en place d’un mécanisme pour adopter des mesures proportionnelles. « La République Islamique étudiera attentivement et poursuivra légalement toute négligence ou violation des obligations internationales des Etats-Unis. L’Iran se réservera le droit de répondre de manière appropriée ».

Pour lire l’intégralité du communiqué, cliquez sur ce lien : www.teherantimes.com