La Grande-Bretagne signe un accord militaire de 125 millions de dollars avec la Turquie

0
745

Le Royaume-Uni a signé ce samedi un accord de défense militaire de 125 millions de dollars (100 millions de sterling) pour développer le programme militaire de la Turquie. L’annonce de la signature de ce contrat a été faite ce samedi 28 janvier 2017 à l’occasion de la visite officielle de Theresa May, Première ministre britannique, à Ankara

Theresa May, Première Ministre britannique, est arrivée à Ankara, dans la capitale turque, ce samedi 28 janvier 2017. Elle a été reçue par le président turc, Recep Tayyip Erdogan. Lors de cette visite solennelle, les deux chefs d’Etat ont consolidé leur volonté de lutter contre le terrorisme. La Grande-Bretagne a d’ailleurs signé un accord de défense de 100 millions de sterling (125 millions de dollars) pour aider l’armée turque à obtenir des avions de chasse.

D’après le quotidien turc, Hurriyetdailynews, Theresa May s’est entretenue pendant trois heures avec le président Erdogan, avant de rencontrer, Binali Yildirim, actuel premier ministre turc. La première ministre britannique a aussi annoncé lors de sa visite que son gouvernement prévoit un budget 20 milliards de dollars pour relancer ses accords commerciaux avec la Turquie une fois que le Royaume-Uni sortira de l’Union Européenne.

« Il marque le début d’une relation commerciale nouvelle et approfondie »

Parlant de l’accord de défense, Theresa May dira : « il marque le début d’une relation commerciale nouvelle et approfondie avec la Turquie et permettrait de sauvegarder les emplois britanniques et turcs et la prospérité dans les décennies à venir ». La première ministre britannique a également évoqué le coup d’Etat manqué du 15 juillet 2016 en Turquie.

Sur ce, elle dira : « maintenant, il est important que la Turquie consolide cette démocratie en maintenant la loi et en respectant ses obligations internationales en matière de droits de l’homme, comme le gouvernement le fait ». Dans son discours, Theresa May a souligné les relations étroites entre les deux pays, martelant que la Turquie est « une vieille amie » de la Grande-Bretagne et rappelant des relations qui datent d’il y a plus de 400 ans.

« La Turquie prévoit d’augmenter son volume commercial à 20 milliards de dollars »

Recep Tayyip Erdogan, pour sa part, a fait part de son objectif d’accroître le volume commercial qui est en ce moment à 15,6 milliards de dollars à 20 milliards de dollars pour renforcer son partenariat avec la Grande-Bretagne. Le président turc a également assuré ses compatriotes que la Turquie et le Royaume-Uni resteront solidaires en tant que membres de l’OTAN.

D’après la chaîne BBC, l’accord de défense signé entre les deux pays est destiné au Programme militaire turc. La BAE (British Aerospace), entreprise britannique travaillant dans les secteurs de la défense et de l’aérospatiale, s’est réjouie de la signature de cet accord. Ian King, le Directeur exécutif de cette entreprise, parle d’une « étape excitante » dans les relations entre la Turquie et le Royaume-Uni.