Le Qatar débloque 100 millions de dollars pour reconstruire la bande de Gaza

0
9841

Le Qatar a accepté de débloquer 100 millions de dollars pour aider à la reconstruction de la bande de Gaza. L’annonce a été faite ce samedi 11 Février 2017 par Ismaïl Haniyeh, leader du mouvement Hamas

Le Qatar s’engage à reconstruire Gaza. Ce samedi, le leader du mouvement Hamas, Ismaïl Haniyeh, a annoncé que le Qatar débloquera 100 millions de dollars. Ceci marque une première étape pour le Qatar qui avait promis en 2014 de débourser 1 milliard de dollars pour financer la reconstruction de la bande de Gaza.

Dans une cérémonie marquant la fin de la première phase de financement de projets immobiliers par le Qatar, Ismaïl Haniyeh avait déclaré : « son Altesse, Emir Tamim Ben Hamad Al-Thani, a accepté de débloquer 100 millions de dollars pour la reconstruction de Gaza ».

« 25 millions pour couvrir les frais de construction »

D’après Jerusalem Post, l’initiative du Qatar de reconstruire une partie de Gaza est née à la suite de l’opération militaire israélienne en 2014, baptisée « Bordure Protectrice ». Le Qatar, en partenariat avec des Etats du Golfe, avait dépêché des représentants pour superviser les travaux de construction. Une bonne partie des 1 milliards devront être versés prochainement.

Toujours d’après Jérusalem Post, les 100 millions de dollars devront couvrir les frais de constructions estimés à 25 millions de dollars dont un hôpital à Rafa et de nombreux projets  de développement. D’après Jerusalem Post qui cite Ismaïl Haniyeh, l’Emir du Qatar a déjà donné son accord pour le déblocage de 30 millions de dollars, soit un dépôt de 3 mois pour entamer un projet de ligne électrique qui sera alimentée depuis Israël.

Il convient de souligner que le Qatar reste de loin le plus grand bailleur de fonds du mouvement Hamas. Il a déjà débloqué des millions de dollars pour assurer la survie du mouvement au moment où celui-ci était dans des situations financières catastrophiques. Le Qatar avait récemment accepté de débloquer 12 millions de dollars pour mettre fin à la crise électrique à laquelle les habitants de Gaza étaient confrontés.