Exclusive : Trump voulait transférer l’Ambassade de Tel Aviv à Jérusalem ce 20 janvier à 12:01

0
935

Dans une interview accordée à Politico ce mardi 13 février 2017, Bob Corker, sénateur  américain et président du Comité des Relations Extérieures, révèle que Donald Trump voulait transférer l’ambassade des Etats-Unis de Tel Aviv à Jérusalem le jour même de son investiture. Le sénateur affirme que le transfert, très cher à Israël et aux Etats-Unis, pourrait se produire prochainement

Une révélation de taille. Un sénateur américain a révélé dans une interview accordée à The Global Politico ce lundi que Donald Trump était prêt à transférer l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem le jour où il a été investi en tant que 45ème président des Etats-Unis. Un événement qui s’est déroulé ce 20 janvier 2017.

Dans l’interview, reprise par de nombreux médias israéliens dont Haaretz et Israelnationalenews, le sénateur Bob Corker, président du Comité des Relations Extérieures (Foreign Relations Committee) se veut plus précis. Il dira : « je pense qu’il était prêt à prendre cette décision  de transférer l’ambassade le 20 janvier à 12 : 01. Peut-être suivi de quelque 12 ou 30 secondes ».

« Je pense qu’Israël est prêt pour que cela se passe »

Le sénateur martèle que la décision de transférer l’ambassade a été rejetée de peur qu’elle n’impacte les relations entre Israël et ses voisins arabes. « Ma question à l’époque a été : ‘comment Israël se sent-il à propos de cette décision ?’ Ils n’ont jamais eu des relations proches avec le monde arabe », dit Bob Cork.

Il ajoute que l’accord nucléaire signé entre l’Iran et les puissances occidentales en 2015 était aussi une autre raison pour laquelle il s’était opposé au transfert de l’ambassade à Jérusalem. « L’autre point a été l’accord nucléaire qui a rapproché le monde arabe et Israël (les sunnites et les israéliens s’y étaient opposés). Il y avait vraiment un rapprochement là ».

« Donc, quand vous avez une situation comme celle-là, voulez-vous vraiment détruire cette alliance qui est sans précédent et qui est réelle ? », se demande le sénateur qui ajoute que les Etats-Unis et Israël tiennent vraiment à ce transfert. « Je pense qu’Israël est prêt pour que cela se passe et que l’ambassade soit transférée vers Jérusalem », ajoute-t-il.

« Roi Abdallah, le Kissinger du Moyen-Orient ? »

Pour Bob Corker, ce n’est qu’une question de temps. Ils attendent que l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël soit confirmé pour avancer sur ce projet. Pour le sénateur, les Etats-Unis feront tout pour expliquer au monde arabe que le transfert ne porte en aucun cas atteinte à la solution à deux Etats. « Il y a toute une communication sur ce sujet. Je sais que le Roi de Jordanie était ici la semaine dernière », révèle-t-il.

Bob Corker confirme à la journalise Susan B. Glasser avoir vu le Roi de Jordanie qu’il compare d’ailleurs à Henry Kissinger du Moyen-Orient. Parlant du Roi Abdallah II de Jordanie, Bob Corker dira : « on aime vraiment écouter ses points de vue sur la région. Et je pense qu’il fait un très bon travail de ce point de vue ».

Pour lire l’interview exclusive dans son intégralité, cliquez ici : www.politico.com