Grace Mugabe : « même mort, mon mari, Robert Mugabe, sera candidat à la présidentielle »

0
969

Dans un discours tenu ce vendredi 17 février 2017 à Buhera au Zimbabwe, Grace Mugabe, actuelle première dame de Zimbabwe, a fait savoir à son audience que son mari, Robert Mugabe, sera le candidat du parti Zanu-PF, même après sa mort

Des déclarations qui ne passeront pas inaperçues. La première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, a fait la Une des médias du monde à travers des déclarations qui laissent penser que son mari, le président Robert Mugabe, resterait au pouvoir à vie. Les propos de Grace Mugabe, rapportés par New Zimbabwe, ont été tenus lors d’un meeting dans la ville de Buhera, au Zimbabwe.

S’adressant à la foule, la première dame dira : « ceci va être un miracle. Si un jour, DIEU décide de mettre fin à la vie de Mugabe, nous allons le choisir comme candidat en tant que cadavre. Nous allons en fait mettre sa photo sur le bulletin de vote et vous verrez que les gens voteront pour lui. Je vous défie ».

Grace Mugabe fait savoir à son audience que ses propos étaient destinés aux opposants de Mugabe pour leur dire que le président zimbabwéen était toujours apprécié par son peuple. Dans son discours, la première dame va plus loin, ajoutant que même dans un fauteuil roulant, Mugabe serait le candidat de son parti, Zanu-PF.

« Cet homme est irremplaçable »

« Cet homme est irremplaçable. C’est cela la vérité que nous le voulions ou pas. Ce qu’il est vient de DIEU », disait-elle. Et d’ajouter : « en tant que partisans de Zanu-PF, nous devons nous regarder de près et voir où repose notre force. Notre plus grande force est en Mugabe. Mugabe est un homme bien respecté partout ».

La première dame a profité de son discours pour tancer ses détracteurs qui l’accusent de maintenir son mari âgé de 92 ans au pouvoir. A ses détracteurs, elle rétorque que sa voix dans les urnes n’est qu’une seule sur des millions d’autres qui ont voté en faveur de son mari. Aux opposants, elle demande d’attendre le « moment choisi par DIEU » qui déterminera quand Robert Mugabe abandonnera le pouvoir.

« Le président le plus vieux au monde »

Elle accuse les détracteurs de son mari d’être eux-aussi restés longtemps au pouvoir. « Certains disent que Mugabe est devenu trop vieux et doit s’en aller. Je ne veux pas entendre cela de ces mêmes personnes qui sont aussi restés à leurs postes depuis 1980. Vous avez tous commencé en même temps en 1980 et vous voulez dire à quelqu’un d’autre qu’il est trop vieux. Si vous voulez que Mugabe s’en aille, vous devez tous quitter. Nous n’étions pas là en 1980 ».

Il convient de rappeler que Robert Mugabe, actuel président du Zimbabwe, est âgé de 92, devenant ainsi le président le plus âgé de la planète. Pourtant, il devra représenter son parti pour les élections présidentielles de 2018. Une situation qui gêne profondément ses opposants. Une plainte a été déposée par un citoyen pour s’opposer à sa candidature. Mais, celle-ci a bien été validée par un tribunal.