Ministre israélien de la Défense : « l’Iran et la Corée du Nord représentent l’axe du mal »

0
1438

Avigdor Lieberman, ministre israélien de la défense, en déplacement en Allemagne ce vendredi 17 février 2017, a interpellé son homologue américain, James Mattis, sur l’Iran, lui demandant de tout faire pour enrayer le danger que pose la République Islamique

Le ministre israélien de la défense prend très au sérieux la menace iranienne. Lors d’une rencontre avec le Secrétaire américain à la défense, James Mattis, Avigdor Lieberman a évoqué la menace iranienne. D’après le média israélien Ynetnews qui révèle cette information, les deux hommes ont abordé plusieurs sujets.

Mais, l’Iran était au cœur des priorités. D’après Ynetnews, le ministre israélien de la défense a fait savoir à son homologue américain que les trois problèmes centraux qui méritent d’être traités dans l’urgence sont : « l’Iran, l’Iran et l’Iran ». Avigdor Lieberman a ainsi invité James Mattis à mettre en place une coalition réelle et efficace pour combattre Daesh et mettre fin au programme nucléaire iranien.

« Pour Lieberman, l’Iran et la Corée du Nord représentent l’axe du mal »

Ynetnews révèle également que le ministre israélien de la défense a fait savoir James Mattis que l’Iran et la Corée du Nord représentent l’axe du mal qui inclut également le Hezbollah libanais et le régime de Bachar al-Assad. Le Secrétaire américain à la défense et Avigdor Lieberman sont enfin tombés d’accord sur le fait qu’ils doivent agir de manière décisive avec l’Iran.

Il est important de souligner que l’Iran est l’une des plus grandes menaces à l’Etat d’Israël au Moyen-Orient. Depuis l’avènement de Donald Trump à la Maison Blanche, Netanyahou n’a cessé de convaincre le président américain à enrayer le danger que pose la République Islamique d’Iran, l’un des plus grands alliés de la Syrie de Bachar al-Assad.

« Tragiquement, vous êtes menottés par une tyrannie théocratique »

Lee premier ministre iranien, Benjamin Netanyahou, avait même envoyé un message vidéo au peuple iranien, lui demandant de désavouer ses dirigeants. Netanyahou disait : « vous avez une histoire dont vous pouvez vous sentir fiers. Tragiquement, vous êtes menottés par une tyrannie théocratique. Dans un Iran libre, vous pourrez vous épanouir sans limite. (…) Un régime cruel est en train de vous abattre ».

S’adressant au peuple israélien dans ce même discours publié le 21 janvier 2017 au lendemain de l’investiture de Trump, Benjamin Netanyahou avait martelé : « ce régime impitoyable continue de vous refuser votre liberté. Il empêche des milliers de candidats de participer aux élections. Il vous vole l’argent de vos pauvres pour financer un grand meurtrier comme Assad ».