Munich : Israël et l’Arabie Saoudite s’attaquent à l’Iran et l’accusent de financer le terrorisme

0
3912

L’Arabie Saoudite et Israël ont profité de la Conférence de Munich sur la Sécurité pour s’attaquer à l’Iran qu’ils accusent de financer le terrorisme et de chercher à détruire des nations arabes sunnites

L’Arabie Saoudite et Israël s’allient pour faire face à qu’ils appellent la menace iranienne. En marge de la Conférence sur la Sécurité qui s’est déroulée à Munich en Allemagne, le ministre israélien de la défense, Avigdor Lieberman et le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeïr ont tous deux souligné que l’Iran était la principale menace à la région.

D’après Jerusalem Post, les deux Etats n’ont pas fait part de leur volonté de lutter ensemble contre le terrorisme, mais voient en l’Iran un ennemi commun. Pour le ministre saoudien des Affaires étrangères, l’Iran ne cherche pas à dialoguer avec les Etats sunnites du Golfe. Il cherche plutôt à « maintenir le statu quo » et la destruction de l’Arabie Saoudite.

« Ceci ne peut pas continuer »

« Les Iraniens disent qu’ils veulent tourner une nouvelle page, qu’ils veulent regarder devant, pas derrière. Ceci est formidable, mais qu’en est-il du présent ?, se demande Adel al-Jubeïr. Et d’ajouter : « nous ne pouvons pas ignorer ce qu’ils sont en train de faire dans la région (…). Pendant 35 ans, nous tendons la main à l’Iran et pendant 35 ans, nous obtenons en retour la mort et la destruction. Ceci ne peut pas continuer ».

Adel al-Jubeïr accuse la République Islamique de vouloir détruire l’Arabie Saoudite. « Nous ne pouvons pas ignorer leur Constitution qui appelle à l’exportation de la Révolution. Comment pouvons-nous négocier avec une nation dont le seul but est de nous détruire ?, s’est-il demandé une nouvelle fois.

Le ministre israélien de la défense n’a pas non plus été tendre envers l’Iran qu’il a accusé de vouloir détruire l’Arabie Saoudite. Avigdor Lieberman a en effet accusé  le commandant de la Garde révolutionnaire iranienne d’être le terroriste numéro 1 du monde. Avigdor Lieberman n’a pas mâché ses mots.

« L’Iran est ses mandataires sont la menace de la région »

« Si vous demandez : ‘quelle est la plus grande information au Moyen-Orient ?,’ Je pense que pour la première fois depuis 1948 le monde arabe modéré, les sunnites libérés, comprennent que la plus grande menace pour eux n’est pas Israël, ni les Juifs, ni le Sionisme, mais l’Iran et ses mandataires », a déclaré le ministre israélien de la défense.

D’après Avigdor Lieberman, Israël n’ a pas remarqué un comportement modéré de la part de l’Iran depuis la signature de l’accord nucléaire en 2015 entre l’Iran et le groupe des 5+1. Pour le ministre israélien de la défense, l’accord était un moyen pour l’Iran « d’éviter la réalité ». Il a dénoncé un « copié collé » des accords signés avec la Corée du Nord qui ont donné à peu près les mêmes résultats.

« L’Iran demeure le plus grand sponsor du terrorisme »

Avigdor Lieberman a appelé les dirigeants du monde à accentuer leurs  sanctions économiques contre la république islamique. Dans son discours, il a accusé l’Iran de « soutenir le terrorisme et d’ingérer dans les affaires internes des autres pays ». « Lorsque vous regardez la région, vous y remarquez un défi émanant de l’Iran qui demeure le plus grand sponsor du terrorisme », dit Lieberman.

Ces déclarations des deux autorités israélienne et saoudienne interviennent au moment où l’Iran tente de normaliser ses liens avec ses voisins de la région. La semaine dernière, Hassan Rohani, président de l’Iran, a effectué des visites officielles à Omar et au Koweït.