Liban : Marine Le Pen refuse de porter le voile islamique pour rencontrer le Grand Mufti

0
2083

Marine Le Pen défraie la chronique au Liban après son refus de porter le voile islamique pour rencontrer le Grand Mufti du Liban

En visite au Liban, Marine Le Pen n’a pas manqué de semer la polémique. Ce mardi, plusieurs médias ont révélé une information en lien avec le voyage du chef de file du Front National dans ce pays du Proche-Orient. D’après Dnaindia et News Observer, Marine Le Pen a catégoriquement refusé de porter le voile islamique pour rencontrer le Grand Mufti du Liban.

Ce mardi, les médias libanais ont largement commenté cette affaire. D’après Naharnet, Marine Le Pen devait en effet rencontrer le Sheikh Abdoul Latif Deryan, le Grande Mufti du Liban. Naharnet précise que cette rencontre n’a finalement pas eu lieu suite au refus du chef de file du FN de porter le Hijab.

« Je ne me couvrirai pas »

S’adressant aux journalistes, Marine Le Pen dira : « j’ai rencontré le Grand Imam Sheikh Al-Azhar en Egypte et je ne portais pas mon hijab. Vous pouvez transmettre ma considération au Grand Mufti (du Liban), mais je ne me couvrirai pas ». Dans l’entourage du Grand Mufti, on précise que la demande de Deryan avait été transmise à Le Pen la veille et elle avait fait savoir qu’elle ne ferait pas.

Rappelons que Marine Le Pen est en visite au Liban depuis ce week-end. Ce lundi, la candidate du Front National a rencontré de nombreuses personnalités politiques libanaises dont le président libanais Michel Aoun, le premier ministre Saad Hariri, le ministre libanais des Affaires étrangères, Jebran Bassil et le chef de file du parti Kataeb, Sami Gemayel.

« Marine tente de redorer son image »

Toujours d’après le média libanais, Naharnet, Marine Le Pen rencontrera ce mardi le patriarche chrétien maronite et leader du parti Chrétien, Samir Geagea. Il est important de souligner que le chef de file du FN n’est pas la seule candidate à avoir visité le Liban. Emmanuel Macron s’était déjà rendu dans ce pays le 24 janvier. Il avait rencontré Michel Aoun et Saad Hariri.

Pour mieux préparer la présidentielle, Marine Le Pen veut redorer son image afin de se rendre présidentiable. Après la visite de son Secrétaire général, Nicolas Bay en Israël ce 26 janvier 2017, le Front National tente de reconquérir le monde arabe après avoir plusieurs fois tenu des propos jugés maladroits vis-à-vis de la communauté arabe vivant en France, notamment ceux d’origine maghrébine.