Australie : les étudiants juifs manifestent contre la visite de Netanyahou dans leur pays

0
2635

Des étudiants juifs australiens ont manifesté ce mercredi contre la visite de Benjamin Netanyahou dans leur pays. Ils dénoncent en effet l’occupation juive en Cisjordanie

Une semaine après la lettre de 60 personnalités australiennes protestant contre l’arrivée de Benjamin Netanyahou en Australie, c’est autour des étudiants de confession juive de s’en prendre au premier ministre israélien. Ces derniers demandent à Benjamin Netanyahou de mettre fin à l’occupation.

D’après le média australien Junkee, les étudiants ont manifesté devant la grande synagogue de Sydney, où Netanyahou tenait son discours. Le média rapporte que les étudiants, de confession juive, étaient en effet venus faire part au premier ministre israélien de leur préoccupation concernant les politiques de son gouvernement envers la Palestine.

« Bibi ne parle pas en mon nom »

Sur twitter, les organisateurs de la manifestation ont clairement fait part de leur indignation. « Les Juifs contre l’Occupation protestent contre Netanyahou devant la grande synagogue à Bondi où il doit tenir son discours à 18H », pouvait-on lire dans un des messages publiés par le groupe sur le réseau social.

Dans un autre twitte, le mouvement écrit : « nous sommes un petit groupe. Mais, c’était important pour nous de montrer que Bibi ne nous représente pas et que nous soutenons nos camarades palestiniens J J ». Les étudiants brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « cessez l’occupation, Bibi pas le bienvenu », ou encore « Bibi ne parle pas en mon nom ».

« On peut soutenir les Juifs en critiquant le Sionisme et l’occupation »

Interrogée par Junkee, l’une des manifestantes, Naama Carlin, explique que la manifestation était destinée à marquer leur « opposition par rapport à la politique d’Israël envers la Palestine et à souligner un désaccord commun ». « Netanyahou a parlé à la communauté juive dans un événement à huis clos, donc il était important que nous montrions que tous les Juifs n’étaient pas représentés », dit-elle.

Naama Carlin poursuit : « les deux (Netanyahou et Turnball) ont des politiques qui se ressemblent. Ils sont motivés par le pouvoir, mais pas par la justice sociale. L’approche du gouvernement australien envers Israël semble ignorer la complexité de l’occupation qui implique un déni des droits de la Palestine. On peut soutenir les Juifs en portant un jugement critique sur le Sionisme et l’occupation, beaucoup d’autorités australiennes semblent ne pas comprendre cela ».

« C’est un signe de désaccord général »

Pour Michael Brull, un autre manifestant, il est important de voir une génération de Juifs manifester contre l’occupation. « (…) C’est un signe de désaccord général. L’un des manifestants travaillaient pour des députés juifs. Il publiait des communiqués de presse défendant Israël. L’un est un citoyen israélien », explique-t-il.

Rappelons que Benjamin Netanyahou est arrivé en Australie ce mercredi pour une visite officielle de quatre jours. Le premier ministre israélien est sous le feu des critiques depuis que son parti, Likoud, a introduit une loi le 6 février dernier pour annexer des terres privées appartenant à des Palestiniens. Une décision qui divise profondément la classe politique israélienne.