Israël : le Mémorial Yad Vashem interdit à Amazon de vendre tout livre qui nie l’Holocauste

0
312

Le Mémorial de l’Holocauste Yad Vashem basé à Jérusalem en Israël a demandé ce samedi 25 février 2017 à Amazon d’interdire la vente de tout livre qui nie la réalité de l’Holocauste

Le Mémorial Yad Vashem de Jérusalem veut mettre fin à la propagation de toute idéologie remettant en cause la véracité de l’Holocauste. C’est ce que nous apprend le média israélien Ynetnews. Ce dimanche, le média nous apprend en effet que la direction du Musée de l’Holocauste Yad Vashem a envoyé à un message adressé à Jeff Bezos, Directeur d’Amazon.

Dans son message, la direction du Musée demande à ce qu’Amazon mette fin à la vente de tout livre niant l’Holocauste. « Une fois de plus, en raison de la présence de l’antisémitisme dans le monde, nous exigeons fermement que vous enleviez de vos rayons tous les livres qui nient l’Holocauste, qui déforment cet événement et le banalisent ».

« La littérature reniant l’Holocauste est en accès libre sur Amazon »

D’après StarTribune, le directeur du Centre Yad Vashem, Robert Rozett, avait lui-même interdit à Amazon de vendre tout livre niant l’Holocauste. Toutefois, d’après Robert Rozett, Jeff Bezos avait catégoriquement refusé d’obtempérer à cet ordre, citant la liberté d’expression.

Dans sa lettre, Robert Rozett écrivait : « c’est clair depuis plusieurs années que la littérature reniant l’Holocauste est en accès libre sur Amazon. Beaucoup de ces livres conduisent à la lecture d’autres livres dans le même sillage ». Robert Rozett dit ne pas encore reçu une réponse d’Amazon, mais espère que l’entreprise reviendra sur sa décision compte tenu des attaques antisémites notées ces dernières années.

Il est important de souligner que de nombreux ouvrages récemment publiés remettent en cause la véracité de l’Holocauste ainsi que les informations fournies par de nombreux Juifs sur ce sujet. Parmi les livres négationnistes, on peut en citer quelques-uns : « Did six million really die ? The truth at last » (Richard E. Harwood); « The myth of the extermination of the Jews” (Carlo Mattogno) ou encore “Auschwitz: the first gassing: Rumor and Reality” (Carlo Mattogno).