Démission annoncée de Thierry Solère : la campagne de Fillon au bord de l’effondrement

1
852

A quelques semaines de la présidentielle en France, la campagne de François Fillon est dans la tourmente. Le candidat des LR est de plus en plus isolé et son entourage s’effrite jour après jour

La campagne de François Fillon est-elle sur le point de s’effondrer ? Au moment où le candidat traverse les pires moments de sa vie politique, ses proches le lâchent un après un. Ce vendredi, nous avons appris des médias français que Thierry Solère, le porte-parole de François Fillon, s’apprête à quitter le navire.

D’après 20minutes qui cite RTL, Thierry Solère devrait annoncer sa démission ce vendredi. Le porte-parole du candidat des LR estime en effet que « les conditions de réunion de la droite et du centre n’existent plus ». La situation est d’autant catastrophique que Solère n’est pas le seul à vouloir claquer la porte.

« Je lui ai dit vraiment comme un crève-cœur »

20minutes nous apprend que des soutiens de taille du candidat envisagent sérieusement de s’en aller. Parmi eux, Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, Christian Estrosi, président de la région PACA, mais aussi Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France. Ces derniers se sont réunis avec des élus LR pour discuter de la situation.

Ce vendredi, Nadine Morano, fervent soutien de François Fillon, affirme avoir dit au candidat des LR d’arrêter. « Oui, je lui ai dit. Je lui ai dit vraiment comme un crève-cœur. Voilà quelqu’un qui a la stature, qui a un programme pour la France, qui a l’expérience, qui est prêt à le faire et à vraiment remettre notre pays dans le chemin de la prospérité. Mais, j’ai peur que les Français ne nous permettent d’arriver au second tour », a dit Morano.

« 70% des Français veulent que Fillon retire sa candidature »

Ce vendredi matin, le JDD nous appris que le Conseil Constitutionnel a reçu deux parrainages pour Juppé, à qui certains membres de la droite ont fait recours pour remplacer un Fillon de plus en plus isolé. Dans l’entourage de Juppé, l’on confirme que le maire de Bordeaux, qui avait catégoriquement refusé d’être un Plan B, se pose désormais en recours.

A quelque semaines de la présidentielle, le bateau Fillon traverse une violente tempête et pourrait carrément couler. Un récent sondage Odoxa révèle que 70% des Français considèrent que Fillon a tort de maintenir sa candidature après l’annonce de sa prochaine convocation en vue d’une mise en examen. A droite, le candidat divise profondément. 50% approuvent son maintien tandis que 50% veulent qu’il se retire.

1 COMMENTAIRE