Assassinat de Kim Jong-nam : la Malaisie expulse l’ambassadeur nord-coréen

0
364

La Malaisie a ordonné ce samedi 4 mars 2017 l’expulsion de Kang Chol, ambassadeur de la Corée du Nord, dans le pays. Cette expulsion intervient au moment les relations diplomatiques entre les deux pays sont de plus en plus houleuses à la suite de l’assassinat de Kim Jong-nam, demi-frère de Kim Jong-Un, président de la Corée du Nord

La mort de Kim Jong-nam, demi-frère du président nord-coréen, a suscité une véritable guerre diplomatique entre Kuala Lumpur et Pyongyang. Ce samedi, la Malaisie est passée à la vitesse supérieure en expulsant l’ambassadeur nord-coréen, Kang Chol, de son pays. Ce dernier avait en effet critiqué le travail d’enquête mené par la Malaisie sur cette affaire.

Ce samedi, le ministère malaisien des Affaires étrangères a considéré que l’ambassadeur nord-coréen était persona non grata. D’après le média malaisien, Themalaymailonline.com, le ministère considère en effet que Kang Chol n’a pas voulu se présenter, ni mandater un représentant lors d’une rencontre prévue avec Raja Nushirwan Zainal, vice-secrétaire général du ministère des Affaires étrangères.

« La Malaisie accusée d’être en connivence avec des forces étrangères »

Themalaymailonline.com souligne que la décision du ministre malaisien des Affaires étrangères, Datuk Seri Anifah, d’expulser l’ambassadeur nord-coréen se base sur la Convention de Vienne de 1961 qui régit les Relations Diplomatiques et qui autorise qu’un diplomate étranger soit éjecté de son poste à tout moment sans fournir aucune explication.

Au cœur de l’affaire, la mort de Kim Jong-nam. D’après le ministre malaisien des Affaires étrangères, Kang Chol est expulsé de la Malaisie après avoir accusé la Malaisie d’être en connivence avec « des forces étrangères » et d’avoir cherché à dissimuler la vérité sur la mort du demi-frère de Kim Jong-Un survenu ce 13 février.

« Un assassinat politique orchestré depuis Pyongyang ? »

D’après un média malaisien, Thestar.com, l’ambassadeur nord-coréen a reçu l’ordre de quitter le territoire malaisien sous 48heures. Dans le communiqué publié par Thestar.com, le ministère des Affaires étrangères est clair et précis. Il affirme que la Malaisie est prête à « réagir avec fermeté à toute insulte qui lui est adressée ou à toute tentative de ternir sa réputation ».

Rappelons que Kim Jong-nam a été retrouvé mort à l’aéroport de Kuala Lumpur il y a trois semaines. La Malaisie n’a pas encore accusé la Corée du Nord d’être responsable de l’assassinat du demi-frère de Kim Jong-Un. Toutefois, beaucoup doutent que ce soit un assassinat politique orchestré depuis Pyongyang.