« March 4 Trump » : aux USA, les partisans de Trump ont manifesté en soutien à leur président

0
490
Trump supporters march east on the bike path along Metro Parkway in Clinton Township, Mich., Saturday, March 4, 2017. (Todd McInturf /Detroit News via AP)

Des pro-Trump ont marché ce samedi 4 mars 2017 pour soutenir leur président de plus en plus malmené par les médias mainstream. Dans certaines villes américaines, ces marches ne se sont pas produites sans violence

Les Pro-Trump veulent faire entendre leurs voix. Près d’un mois après la « Marche des Femmes » qui avait été largement relayée par les médias mainstream, c’est autour de des organisateurs de « March 4 Trump » d’arpenter les rues des grandes villes américaines. Les partisans défendent leur président qui traverse des moments très difficile depuis son investiture.

Le chiffre exact des manifestants n’a pas été dévoilé par les autorités. Mais, d’après Usatoday, ils ont été des milliers à soutenir le 45ème président américain. D’après Stltoday, des centaines de personnes se sont rassemblées devant la Maison Blanche et la Trump Tower pour soutenir leur président.

« Trump est l’homme qu’il nous faut »

Patriotes convaincus, beaucoup de sympathisants de Trump ont brandit des drapeaux américains. Les participants n’ont pas caché leur joie de soutenir leur leader. Fait marquant, de nombreux afro-américains ont participé à cette marche, alors que beaucoup craignaient que l’arrivée de Trump ne déclenche une guerre civile aux Etats-Unis.

« Trump est l’homme qu’il nous faut. Président Trump est mon président. Je l’adore », lançait une jeune dame, vêtue d’un tee-shirt blanc, casquette rouge sur la tête. Sur sa casquette, on pouvait lire le fameux slogan de Trump « Make America Great Again ». « Trump est franc, il donne aux gens ce dont ils ont besoin, je pense qu’il fait du bon boulot », déclare une sympathisante afro-américaine.

« Certains manifestants anti-Trump étaient lourdement armés »

Parmi les soutiens de Trump, nombreux ont été ceux qui dénoncent l’acharnement des médias mainstream. La rhétorique anti-média était bien présente. « A bas les médias mainstream », lançait un homme, la quarantaine, dirigeant sa pouce vers le bas en signe de désapprobation.

Les manifestations ont été entachées de violence dans certaines parties des Etats-Unis. A Berkeley, en Californie, la police rapporte que 10 personnes ont été arrêtées à la suite des confrontations entre partisans de Trump et manifestants anti-Trump. D’après la police, sur les 10 personnes arrêtées, certaines étaient lourdement armées.

« D’après CNN, une personne a lancé une bombe lacrymogène aux manifestants »

D’après CNN, dans la ville de Minnesota, des manifestants anti-Trump et pro-Trump sont entrés en collision devant le Capitol Building. La police fait état de six arrestations. Cinq personnes ont été arrêtées pour avoir fait exploser des pétards. D’après CNN, une personne a lancé une bombe lacrymogène aux manifestants.

Rappelons que ces marches anti-Trump interviennent au moment où le président américain est très malmené par les services de renseignement qui l’accusent de tisser des liens avec des autorités russes. Ce samedi, Trump s’en est pris à Obama qu’il accuse de l’avoir mis sur écoute juste avant sa victoire à la présidentielle contre Hillary Clinton.