Israël dépénalise la consommation de la Marijuana

0
442

Le gouvernement israélien a approuvé ce dimanche 5 mars une mesure destinée à dépénaliser la Marijuana. Désormais, ceux qui consomment du cannabis dans un lieu public n’encourent plus de peine de prison mais devront payer une amende

Israël dépénalise la consommation de la Marijuana. C’est ce que nous a appris Haaretz ce dimanche. D’après le journal israélien, les délinquants primaires qui ont été interpelés par la police pour consommation de la Marijuana dans un lieu public ne purgeront plus une peine de prison, mais devront payer une amende de 270 euros.

Toutefois, si la personne est interpelée une quatrième fois par la police pour les mêmes faits, elle risque une peine de prison. Gilad Erdan, Ministre israélien de la Sécurité Publique, s’est félicité de cette décision du gouvernement et parle d’un important pas en avant vers sa mise en place.

« C’est un pas important, mais on est pas encore au bout du chemin »

D’après Haaretz, une équipe interministérielle sera mise en place afin d’appliquer cette décision du gouvernement israélien. La mission de cette équipe interministérielle sera de proposer des amendements, des régulations et des changements nécessaires en vue de l’application de cette décision.

Celle-ci a été saluée par la députée Tamar Zandberg, présidente du Comité de la Knesset en charge de la Drogue et d’Abus d’Alcool. « C’est un pas important, mais on est pas encore au bout du chemin. C’est un message que les milliers d’Israéliens qui consomment de la Marijuana ne sont pas des criminels. Nous continuerons de suivre les détails de cette décision afin de nous assurer que les changements seront mis en application ».

« Cette décision proposée aujourd’hui par Gilad Erdan et Shaked est une farce »

Cependant, la décision ne fait pas l’unanimité. Les militants en faveur de la dépénalisation de la Marijuana estiment en effet que les changements de dernière minute apportés à la proposition ont sapé l’efficacité de cette décision. C’est du moins la position de la députée, Sharell Haskel.

« Cette décision proposée aujourd’hui par Gilad Erdan et Shaked est une farce de la part du Comité de la Knesset en charge de la Drogue et d’Abus d’Alcool. (…) En pratique, cette mesure continuera à criminaliser les consommateurs de cannabis. La réalité est que cette mesure ne change pas les politiques actuelles mais au contraire elle les rend plus strictes », dénonce-t-elle.