Liberman : « annexer la Judée-Samarie provoquera une crise avec les Etats-Unis »

0
1101

Avigdor Liberman, ministre israélien de la défense, s’est prononcé sur le sujet de l’annexion de la Judée-Samarie par le gouvernement israélien. Il estime en effet qu’une telle décision susciterait une crise entre Israël et l’administration Trump

Le sujet de la colonisation juive en Judée-Samarie a été abordé par Liberman lors de sa rencontre avec le comité des Affaires étrangères et de la Défense. Pour Avigdor Liberman, annexer cette zone risque de susciter une crise avec les Etats-Unis. « Quiconque veut appliquer la souveraineté israélienne en Judée-Samarie doit comprendre qu’une telle mesure apportera des répercussions immédiates de la part du gouvernement américain ».

Le ministre israélien de la défense continue : « nous avons reçu un message direct (pas indirect). ‘Appliquez la souveraineté et vous coupez les liens avec le nouveau gouvernement’. La coalition doit expliquer une bonne fois pour toute que nous n’appliquerons pas la souveraineté. Quiconque veut une crise et dispose de 20 milliards de shekel à épargner est le bienvenu pour appliquer la souveraineté ».

« Appliquer la souveraineté sur la Judée-Samarie, c’est accepter 2 700 000 citoyens »

Avigdor Liberman souligne des implications juridiques et politiques qui pourraient découler de l’annexion de la Judée-Samarie. « Appliquer la souveraineté sur la Judée-Samarie veut dire accepter 2 700 000 citoyens et je ne parle pas des conséquences du droit international, des implications politiques et les réactions de la communauté internationale qui n’accepterait pas le fait que nous ne donnions pas aux Palestiniens le droit de vote ».

Lors de sa rencontre avec le comité des Affaires étrangères et de la Défense, Avigdor Liberman, ministre israélien de la Défense, n’a pas mâché pas ses mots. Il n’a pas apprécié la diffusion d’images sensibles par les chaînes de télévision israélienne. Et il n’hésitera pas à le dire.

« L’armée israélienne n’a pas agi comme il faut »

« On nous a montré des vidéos qui n’auraient jamais dû apparaître à la télé. Une jeep de l’armée israélienne a été attaquée par une dizaine d’Arabes cagoulés. On ne sait pas s’ils vont jeter des pierres ou une grenade ou une bombe incendiaire. De telles images ne devraient jamais être diffusées », prévient-il.

« L’armée israélienne n’a pas agi comme il faut. Il y a un protocole pour ouvrir le feu. Je m’attends à ce que la Police aux frontières et l’armée israélienne respectent ce protocole. Il faut d’abord tirer en l’air et ensuite on tire sur les pieds. Le feu qu’aucun de émeutiers en cagoule n’ait pas été blessé n’est pas une bonne nouvelle. Je dis cela au nom de l’état-major. Ces images ne devraient jamais être vues », poursuit-il.